Thomas Bargone Fisette, Responsable RH (Beauvoir Agence Créative)

Agences créatives: comment prendre soin de nos talents?

par Thomas Bargone Fisette, Responsable RH (Beauvoir Agence Créative), le 18 février 2022


Tout récemment, il nous est arrivé une belle histoire de recrutement chez Beauvoir. Elle tombe à pic dans un contexte plutôt décourageant, où le discours autour de la gestion et le recrutement des talents est sombre. J’ai eu envie d’illuminer un peu tout ça, parce que des belles histoires, il y en a plein, et des talents épanouis, il y en a beaucoup aussi.

Quand un talent sort du lot: un bel exemple à suivre
Il y a deux semaines, une étudiante à l’Université de Sherbrooke nous a vraiment étonnés sur LinkedIn. Elle a réussi un véritable coup de force en cumulant plus de 52 000 vues sur un post de présentation qui maniait admirablement le storytelling, avec une juste dose d’audace et d’authenticité. J’ai été impressionné par sa démarche! Elle a su capter l’attention en allant plus loin que «l’évident» et les processus établis. C’est une approche carrément en adéquation avec les valeurs de Beauvoir, particulièrement dans la manière dont elle a exécuté son idée. La suite s’est déroulée avec une fluidité évidente, Marie-Florence a décroché haut la main son stage d’été chez Beauvoir.

Des valeurs communes qui résonnent
En affichant clairement nos couleurs et nos valeurs, nous avons pu attirer un talent qui partage les mêmes ambitions que nous: la débrouillardise, le courage, le dépassement de soi, et bien plus encore. Cependant, il est important de réaliser que la moitié du chemin reste à faire, et que c’est maintenant à nous, les agences créatives, de rendre la pareille à toutes les Marie-Florence de ce monde.

Cette histoire est une excellente occasion pour moi de vous parler de ma vision de l’expérience-employé et de sa haute importance lorsqu’il s’agit de rendre au talent tous les efforts qu’il donne à une agence. Question de respect n’est-ce pas?

Une expérience-employé ultra personnalisée
Pandémie ou pas, le principe est simple: nous sommes juste des humains qui travaillons avec d’autres humains. Nos actions, politiques ou procédures doivent être pensées avec ce principe de base, celui d’offrir une expérience-employé humaine, personnalisée et équitable. Je crois profondément à la personnalisation des conditions de travail. Pas au détriment de l’équité interne, il faut que l’équité soit prise en compte et soit respectée, mais les employés ne sont pas tous à la même place dans leur vie et c’est à l’agence de s’adapter pour que notre offre d’entreprise soit pertinente et le reste dans le temps.

Imposer n’est certainement pas le premier réflexe

Sur le sujet du télétravail, nous faisons confiance à nos talents pour qu’ils prennent les meilleures décisions pour eux et pour l’agence. Informer, outiller et laisser la personne décider de ce qui est le mieux pour son bien-être correspond totalement à notre ADN. On souhaite que nos employés soient autonomes, responsables et imputables de ce qui se trouve dans leur rayon d’action.

Pour Beauvoir, explorer, sortir de la boîte et s’inspirer peut prendre plusieurs formes dans le cas du télétravail. Nous encourageons les membres de l’équipe à vivre une expérience à l’étranger, et nous nous sommes munis pour cela d’une politique de télétravail à l’international qui permet de mettre sur la table les conditions gagnantes pour un télétravail au-delà des frontières.

L’importance de la réciprocité
Comme dans toute relation, il faut de la réciprocité, c’est ainsi que l’on grandit et qu’on avance ensemble. Parlons par exemple du concept de «donnant-donnant», mais un donnant-donnant réellement quantifié. Il arrive à tout le monde d’avoir des surcharges de travail et de faire des heures supplémentaires, mais qui décide de vraiment compter ces heures-là? Chez Beauvoir, on le fait, et les employés ont la possibilité de les réclamer en vacances ou en paiement. Encore une fois, c’est une question de respect, n’est-ce pas?

Les leçons à retenir de 2021 pour mieux apprivoiser 2022
En contexte de pénurie de main-d’œuvre, les entreprises doivent avoir l’humilité d’écouter et de prendre des actions pour le bien-être des membres de l’équipe. La relation employé employeur est un échange qui doit être mutuellement bénéfique: offrir «un emploi stable» n’est tout simplement plus suffisant.

En tant qu’agence, nous nous devons de proposer des choix, de nous adapter, d’offrir une valeur pour l’employé, de travailler la relation d’humain à humain, de faire preuve d’empathie, d’avoir une proposition claire pour nos employés et nos candidats et d’être cohérents entre le message véhiculé et l’expérience vécue. On ne le dira jamais assez, mais avoir le courage managérial d’être clair dans nos échanges avec nos talents — tout en étant respectueux — et tenir sa parole est plus important que de faire des promesses.

Quant à la relève et nos juniors, prenons particulièrement soin d’eux. Chez Beauvoir, les opportunités d’avancement sont accessibles et rapides si le candidat a du talent. On ne regarde pas tant les diplômes et le parcours, mais si le talent est là, si l’audace et la volonté de réussir sont présentes, alors l’agence suivra. Toujours !

Thomas Bargonne Fisette
Thomas Bargone Fisette

Marie-Florence Laforme
Marie-Florence Laforme


Ne dites que la vérité en entrevue

À lire maintenant

Les avantages de la conciliation famille-travail sur la marque employeur
Ne dites que la vérité en entrevue
Softs skills recherchés
Femmes inspirantes et réputation
Sauriez-vous reconnaître une diète déguisée?
L’audit marketing numérique et stratégique B2B, c’est primordial!
Vaut mieux en rire qu’en pleurer
Test psychométrique et recrutement?
Motiver ses troupes
«Détaboutiser» la santé mentale entreprise
Une série questionne l’équilibre travail-vie perso
5 stratégies écoresponsables à adopter au bureau