Pierre Gince, PRP, ARP

Bon coup: les Canucks de Vancouver

par Pierre Gince, PRP, ARP, le 31 janvier 2022


Tous les lundis, le président de Mesure Média, Pierre Gince, présente un Bon coup médiatique récent ou… un Mauvais coup !

Les Canucks de Vancouver, de la LNH, ont fait preuve d’audace en choisissant une femme à titre de directrice générale adjointe. Ce sera assurément le fait d’armes le plus marquant de la carrière de Jim Rutherford !

Maintenant, la question qui tue :

LE CHOIX D’ÉMILIE CASTONGUAY, EST-CE UNE « OPÉRATION DE RELATIONS PUBLIQUES » ? NOTRE RÉPONSE : NON ET… OUI.

Émilie Castonguay 1
Source du visuel : Émilie Castonguay

Qu’est-ce qu’une opération de relations publiques ?
S’il y a une expression qui est galvaudée depuis toujours, c’est bien celle-là…

Déjà que le nom de la profession est souvent perçu péjorativement… c’est encore pire lorsque des journalistes et des analystes prennent un malin plaisir à associer « show de boucane », « green washing », « de la broue » et « campagne d’image » à… « opération de relations publiques ».

C’est pourtant si simple à comprendre… quand on s’en donne la peine !

« Les relations publiques sont une fonction de direction, de gestion et de communication, à caractère permanent, grâce à laquelle un organisme public ou privé vise à établir, à maintenir et à promouvoir des relations de confiance fondées sur la connaissance et la compréhension mutuelle entre cet organisme et ses publics, internes et externes, en tenant compte de leurs droits, besoins et attitudes, le tout conformément à l’intérêt du public. » – Société québécoise des professionnels en relations publiques (SQPRP)

Pas de « show de boucane ». Pas de « broue », ni rien d’autre de péjoratif.

LES OPÉRATIONS DE RELATIONS PUBLIQUES DÉCOULENT DE DÉCISIONS STRATÉGIQUES EN GESTION ET EN COMMUNICATION.

C’est sérieux. Structuré. Réfléchi. Et ça vise l’adhésion de certains publics clés.

Revenons à la question du départ : le choix d’Émilie Castonguay par les Canucks de Vancouver, est-ce une « opération de relations publiques » ?

Émilie Castonguay ? Non, parce que…
La première réponse qui nous vient, c’est non.

Parce la première femme à occuper un poste aussi important dans la LNH depuis plus de 25 ans a affirmé ceci à La Presse+ :

« Avec les Canucks, on n’a jamais même parlé du fait que je suis une femme, pas une seule fois. Quand Jim [Rutherford] m’a appelée, c’était pour me dire : “Je pense que tu peux faire ce travail et que tu peux être bonne.” Je connaissais déjà Jim, j’ai senti que ce qu’il recherchait, c’était des gens de qualité avec une vision. Il pensait que j’étais une de ces personnes. Si j’avais senti qu’il m’approchait pour cocher une case, que c’était simplement une stratégie de relations publiques, je l’aurais vu venir à des milles. Je n’ai jamais eu cette impression avec les Canucks. »

Il faut donc croire Émilie Castonguay lorsqu’elle présente son embauche comme étant une véritable décision axée sur la gestion et les résultats de l’organisation.

C’est tout à l’honneur de Jim Rutherford qui, à 72 ans, aurait pu faire comme sa confrérie et lui-même avaient toujours fait : recruter quelqu’un dans le « Old Boys Network ».

Émilie Castonguay ? Oui, parce que…
La deuxième réponse qui nous vient, c’est oui.

Depuis lundi dernier, que feriez-vous si vous étiez Chris Brunwell, vice-président communications des Canucks, en réalisant que l’embauche d’Émilie Castonguay a découlé d’une décision sérieuse, structurée et réfléchie — et non d’une insignifiante « Opération de PR » ?

Vous miseriez, vous aussi, sur l’innovation, le progressisme et l’inclusion de cette décision, et ce, en constatant rapidement qu’elle a rapidement obtenu une formidable adhésion chez certains publics clés — ce qui rejaillit très positivement sur les Canucks.

L’ARRIVÉE D’ÉMILIE CASTONGUAY CHEZ LES CANUCJS A PROVOQUÉ UNE ÉCLIPSE SUR TWITTER ET FACEBOOK.

Évidemment, Émilie Castonguay n’aurait pas voulu que les Canucks cochent la « case femme » grâce à elle. Toutefois, elle en coche elle-même quelques-unes, dont celles-ci : « case empathie », « case expertise » et « case modèle féminin ».

Combien ?
Depuis quelques jours, Émilie Castonguay connait assurément la plus intense période de médiatisation de toute sa vie passée et à venir.

À Vancouver, au Québec et à travers l’Amérique, les médias ont salué à la fois l’audace des Canucks — en ajoutant qu’il était plus que temps que le plafond de verre éclate ! L’expertise qu’elle apporte à cette équipe en reconstruction a aussi été largement mise en évidence.

Toute cette médiatisation a généré un important gain de réputation aux Canucks. À elle, aussi. Voici quelques exemples :

Émilie Castonguay 2

Sans surprise, ce sont les Canucks de Vancouver qui ont donné le ton à cette nouvelle dans les médias sociaux. Score de performance de 118 % pour Émilie Castonguay et de 130 % pour les Canucks.
Source du visuel : Twitter

Émilie Castonguay 3

 

Rapidement, Émilie Castonguay pourrait devenir l’une des vedettes médiatiques de Vancouver. Selon Mesure Média, elle a généré dans ce cas-ci un score de performance de 150 %.
Source du visuel : Vancouver Sun

Émilie Castonguay 4

Selon Mesure Média, le score de performance d’Émilie Castonguay est de 99 % sur 200 %.
Source du visuel : Journal de Montréal

Émilie Castonguay 5

Lundi dernier, Émilie Castonguay a obtenu un score de performance moyen de 86 % à RDS.
Source du visuel : RDS

Émilie Castonguay 6

Depuis un mois, le nom d’Émilie Castonguay a été mentionné 332 fois dans les médias traditionnels au Québec, 136 fois à Vancouver — presque uniquement au cours des derniers jours — et à 180 occasions dans l’incontournable marché de Toronto !
Source du visuel : Cision

À retenir :

  • Il faut toujours distinguer les « vraies » opérations de relations publiques de tout ce qui s’apparente aux « shows de boucane », au « green washing », à « de la broue », aux « campagnes d’image », etc.

Femmes inspirantes et réputation

À lire maintenant

Les avantages de la conciliation famille-travail sur la marque employeur
Ne dites que la vérité en entrevue
Softs skills recherchés
Femmes inspirantes et réputation
Sauriez-vous reconnaître une diète déguisée?
L’audit marketing numérique et stratégique B2B, c’est primordial!
Vaut mieux en rire qu’en pleurer
Test psychométrique et recrutement?
Motiver ses troupes
«Détaboutiser» la santé mentale entreprise
Une série questionne l’équilibre travail-vie perso
5 stratégies écoresponsables à adopter au bureau