Vincent Archambault (Bell Media)

Cossette et Astral Mix mettent Philippe Bond à rude épreuve

par Vincent Archambault (Bell Media), le 5 octobre 2012


Suite au franc succès qu’a connu la première saison des Bond d’essai Chevrolet, Cossette fait une fois de plus équipe avec Astral Mix afin d’accroître la notoriété des divers modèles de la marque auprès des 25-35 ans. Lancés le 18 septembre dernier, les Bond d’essai Chevrolet II reviennent avec de nouveaux défis, au grand dam de Philippe Bond.

Ces capsules humoristiques mettent à l’épreuve exclusivement les modèles du fabriquant durant C't'encore drôle, l’émission la plus écoutée du matin. D’une durée de trois minutes, elles sont diffusées en direct à la radio puis véhiculées à travers les médias sociaux, sur le site internet d’NRJ et au bonddessai.com. Afin d’en augmenter la portée, elles sont rediffusées dans d’autres émissions clés de la station en format 90 secondes. Ce format innovateur, tout comme les capsules de trois minutes, n’avaient jamais été utilisés auparavant.

Rappelons qu’au cours de la première saison, une émission avait été dédiée à 100% à la Sonic de Chevrolet, alors qu’elle était suspendue à une grue avec à son bord Philippe Bond. Pour chaque message texte et tweet envoyés avec le nom de la voiture, celle-ci était élevée un peu plus haut. Pour la première fois à Montréal, la collaboration des auditeurs était demandée afin de réaliser un stunt publicitaire en direct à la radio.


Le marché de l’emploi en temps de Covid

À lire maintenant

Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles
Avez-vous un mentor?
Astuces pour nourrir votre santé mentale au boulot