Aurélie Ponton (Dialecto Web)

7 bonnes pratiques pour produire un podcast

par Aurélie Ponton (Dialecto Web), le 28 septembre 2012


Êtes-vous un fan de podcast? Êtes-vous de ceux pour qui la balado-diffusion prend une place importante? Pour ma part, j’ai découvert il y a quelques années que c’est une façon très efficace de se tenir au courant sur plusieurs sujets.

Les marques, quant à elles, ont découvert que c’est un moyen efficace pour diffuser leur contenu. Pour plusieurs entreprises, c’est un moyen marketing très profitable sur le web. Toutefois, des podcasts, il y en a des bons comme des mauvais. Intriguée par la question, j’ai mené une petite recherche sur les bonnes pratiques pour réaliser un podcast.

Voici le fruit de mes découvertes. En espérant que les producteurs de podcasts sauront y trouver quelques réponses!

Bonne pratique #1: Développez un calendrier de production

Il est important de diffuser vos podcasts à intervalles réguliers. Un peu comme dans le cas de la rédaction de billets de blogue, il faut habituer votre audience à une fréquence récurrente. Planifier à l’aide d’un calendrier de production peut éviter au producteur de rester sans contenu à diffuser pendant quelques semaines. C’est une façon de maintenir l’intérêt actif à votre endroit.

Bonne pratique #2: Rédigez votre script à l’avance

Même si certains croient s’éviter la corvée de rédaction en se tournant vers le format podcast, rédiger un script peut se révéler très utile afin de bien réussir son projet. C’est ce qui permet de rester professionnel et d’éviter d’être pris au dépourvu.

Bonne pratique #3: Évitez l’autopromotion

Nous retrouvons ici les mêmes règles que dans le cadre d’un projet de rédaction Web. Bien que le podcast soit un outil marketing, il ne faut pas oublier de considérer les intérêts de l’utilisateur avant de considérer ceux de votre entreprise. Que ce soit en écoutant un podcast ou en lisant un texte web, l’utilisateur n’a pas besoin de se faire rappeler combien vous êtes le meilleur. Contentez-vous de faire en sorte qu’il le constate par lui-même.

Bonne pratique #4: Considérez la longueur du podcast

Le podcast est un contenu que l’utilisateur consomme, la majorité du temps, en faisant autre chose (exercice, voyagement, etc.). La longueur doit pouvoir s’agencer avec ce type d’activité. En général, nous parlons d’une durée de 30 à 60 minutes. Si vous dépassez, vous risquez de perdre l’attention de votre auditeur.

Bonne pratique #5: Gardez un oeil sur vos résultats

Combien de personnes téléchargent votre podcast? Combien l’écoutent jusqu’à la fin? D’où proviennent ces personnes? Ce sont des questions importantes à vous poser et auxquelles vous devez trouver des réponses.

Bonne pratique #6: Optimisez votre podcast

Dans le cas du podcast, les balises métas s’appliquent aussi. Nous parlons ici des balises titre, description, etc. Bien que votre contenu soit audio, il ne faut pas oublier qu’il voyagera sur les moteurs de recherche. Il faut donc le considérer dès le départ. N’oubliez pas les mots clés dans la description RSS.

Bonne pratique #7: Syndiquez le contenu de votre podcast

Pour faire une bonne diffusion de votre contenu, rien de tel que la magie du flux RSS. La syndication du contenu de vos podcasts permettra leur diffusion sur d’autres plateformes (iTunes par exemple). Vous maximisez ainsi votre visibilité et permettez à vos contenus de voyager beaucoup plus à travers le eeb.


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes