Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime

le 20 septembre 2021


Tous les lundis, le président de Mesure Média, Pierre Gince, présente un Bon coup médiatique récent ou… un Mauvais coup !

Comment, après avoir perdu des matchs cruciaux au tennis, Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime sont-ils devenus des gagnants ?

Tout simplement en étant eux-mêmes !

Au cœur d’une tornade de rêve, Félix Auger-Aliassime et Leylah Fernandez étaient de retour en sol québécois, mardi dernier, quelques jours seulement après avoir brillé sous les réflecteurs de Flushing Meadows.

Félix a atteint la demi-finale et Leylah, la finale du US Open. Puis, les deux jeunes vedettes québécoises du tennis ont foulé, lundi soir, le tapis rouge du Met Gala de New York avant de rentrer à Montréal sur les ailes de leur nouveau commanditaire commun : Flair Airlines.

Tennis

Sources des visuels : Tennis Canada et Elise Amendola (Associated Press via La Presse canadienne)

Pourquoi cet engouement ?

Depuis toujours, le Québec et le Canada ont vu des athlètes se démarquer un peu partout sur la planète — certains avec les plus grands honneurs — mais, bien souvent, ce ne sont pas ceux et celles qui ont connu les meilleures performances qui ont touché le cœur…

Parce que c’est bien de cela qu’il s’agit : toucher le cœur, faire en sorte que le public soit fier et s’identifie à eux !

Depuis plusieurs mois, Félix et Leylah ont entrepris une montée : d’abord dans l’actualité, puis dans le cœur des gens de plusieurs générations — ce qui leur a tracé la voie vers des marques qui leur offrent maintenant des sommes sans doute très importantes pour avoir le privilège de se coller à leur authenticité.

L’AUTHENTICITÉ NE S’ACHÈTE PAS, ET NE S’ENSEIGNE PAS NON PLUS. MAIS… ÇA SE MONNAIE !

Ainsi, c’est en misant sur l’achat local et la notion de prix imbattables que la marque Maxi s’est associée, cet été, à Félix Auger-Aliassime. Cette campagne humoristique avec Martin Matte était inusitée puisqu’elle a duré… jusqu’à ce que l’athlète soit battu !

Maxi

Sur Facebook, cette présence a valu un score de performance de 71 % à Maxi.
Source du visuel : Facebook

Pour sa part, la compagnie Flair Airlines s’est « retournée sur un 10 cents » en s’associant à Leylah et Félix et en les ramenant de New York.

 

Tennis 2
Selon Mesure Média, l’entreprise d’Edmonton a enregistré un gain de réputation de 140 % grâce à cette seule retombée.
Source du visuel : The Gazette

Quand ça vient du cœur…

Pour qu’ils soient crédibles aux yeux du public, les partenariats entre des marques et des athlètes — ou ambassadeurs provenant d’autres secteurs — doivent d’abord et avant tout reposer sur des valeurs communes. Les conditions financières viennent ensuite.

Les plus âgés se souviendront d’un jeune plongeur de 13 ans revenu médaillé des Jeux du Commonwealth en 1998, et qui avait lancé aux journalistes qu’il n’avait envie que d’une chose : aller manger un Big Mac ! Alexandre Despatie est rapidement devenu un excellent ambassadeur pour McDonald’s.

C’est dans cette veine que Leylah a spontanément lancé, au récent US Open, que le sirop d’érable avait probablement contribué à ses succès !

POUR L’APPELLATION « SIROP D’ÉRABLE », CES QUELQUES MOTS LANCÉS SPONTANÉMENT PAR LEYLAH ONT GÉNÉRÉ — AU QUÉBEC ET DANS PLUSIEURS PAYS — UN GIGANTESQUE GAIN DE RÉPUTATION !

 

Sirop d'érable
L’appellation « sirop d’érable » a obtenu, grâce à ce seul reportage sur le site JournaldeMontréal.com, un score de performance de 144 %.
Source du visuel : Journal de Montréal

Des dizaines de médias du Québec et à l’international ont rapporté cette mention de Leylah Fernandez. L’an dernier, Félix Auger-Aliassime et Vasek Pospisil avaient eux aussi profité d’entrevues pour renchérir.

Felix Auger Aliassime
En 2020, le quotidien français L’Équipe avait accordé du temps d’antenne à Félix pour qu’il y vante le sirop d’érable ! Score de performance de 160 %.
Source du visuel : L’Équipe

Les encouragements, chiffrés aussi

TOUT LE CONTENU DES MÉDIAS SOCIAUX ET TRADITIONNELS PEUT ÊTRE SEGMENTÉ ET MESURÉ.

C’est le cas des gazouillis. Le Premier ministre François Legault et plusieurs personnalités de différents milieux ont tenu à encourager Leylah et Félix.

Twitter
L’ancienne grande vedette du basketball Earvin « Magic » Johnson a vanté publiquement Leylah Fernandez ! Le gain de réputation au bénéfice de Leylah est de 30 247 $.
Source du visuel : Twitter

Cision
Entre le 1er et le 15 septembre, Félix et Leylah ont obtenu une très impressionnante couverture médiatique au Québec : près de 10 500 mentions !
Source du visuel : Cision

Et maintenant…

Ce qui attend Leylah et Félix n’est point de tout repos…

En effet, en plus d’un niveau d’entrainement et de performances toujours plus élevé sur les courts de la planète s’ajoute celui de la gestion de leur réputation.

Que mangeront-ils et, surtout, que boiront-ils ? À quelle vitesse rouleront-ils sur les routes ? Comment réagiront-ils à leurs fans qui les épieront continuellement avec leurs cellulaires ?

Leur réputation devient un enjeu. Une saine obsession ! Il faut leur souhaiter d’être très solidement encadrés dans cette gestion cruciale…

À retenir :

  • Pour Leylah et Félix, leur réputation est devenue leur plus grand bien intangible, à part bien sûr leur talent sur les courts !
  • Les marques prennent parfois beaucoup de temps avant de s’associer à une personnalité, et la quittent de plus en plus rapidement — avant même que l’eau soit chaude…

Coup médiatique: le Groupe Tanguay

À lire maintenant

François Legault est sur TikTok. Qu’attendez-vous pour y être?
Coup médiatique: le Groupe Tanguay
Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!