Gilber Paquette (Hebdos Québec)

Une presse indépendante, source de diversité des voix

par Gilber Paquette (Hebdos Québec), le 22 août 2012


Au sein de la presse locale hebdomadaire du Québec existe un segment fort important formé par les journaux indépendants. Voici donc un bref portrait de cette industrie de la presse indépendante qui contribue à la diversité des voix au Québec.

Le journal local contribue à un équilibre certain

La présence de la presse indépendante assure une plus grande diversité d’opinions et de voix, une couverture nuancée et juste de l’ensemble des réalités québécoises et elle offre un environnement journalistique libre en tout respect d’une véritable démocratie.

La presse indépendante qu’Hebdos Québec représente contribue à un équilibre certain de l’information et elle aide à la promotion de la langue française. La présence en région (hors des grands centres comme Montréal et Québec) de 90 % des journaux indépendants confère à ceux-ci une valeur indéniable dans l’offre d’information locale, largement délaissée par les médias traditionnels, principalement constitués par la radio et la télévision.

D’ailleurs, pour éviter toute confusion, la notion de journal indépendant fait référence aux éléments suivants :

  • un journal hebdomadaire imprimé, gratuit ou vendu;
  • de propriété privée et qui ne fait pas partie d’un grand groupe de presse;
  • un journal qui traite d’information locale et régionale en priorité;
  • un journal qui emploie des journalistes à temps plein et à temps partiel, sans oublier les nombreux journalistes et photographes pigistes.

La majorité des journaux indépendants affichent un tirage élevé

Sur les 45 journaux indépendants de langue française dénombrés au Québec, on retrouve 36 titres publiant toutes les semaines et neuf qui publient deux fois par mois. Par ailleurs, une majorité de journaux indépendants, soit 64 %, publient plus de 30 000 exemplaires (16 titres sur les 45 répertoriés) tel qu’en fait foi le diagramme 1.

Les journaux locaux indépendants jouissent d’une large portée

Les 31 journaux membres d’Hebdos Québec génèrent un tirage hebdomadaire de 1 029 122 exemplaires qui desservent près de deux millions de Québécois et Québécoises. Il va de soi que la portée de l’ensemble des 45 journaux indépendants répertoriés au Québec est supérieure aux données que je présente ici, car les journaux non membres d’Hebdos Québec ne mesurent pas la taille de leur lectorat. Par contre, j’estime que le lectorat total de l’ensemble des journaux indépendants s’élève à 1,7 million de lecteurs (dont 1 171 343 lecteurs pour les seuls journaux membres d’Hebdos Québec).

Le diagramme 2 présente les données relatives à la portée des journaux indépendants.

Les 45 journaux indépendants de langue française du Québec comptent 911 employés à temps plein, dont 120 journalistes et 47 photographes, comme en fait foi le diagramme suivant.


Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position

À lire maintenant

Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position
Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles