Patrice Lagarde (Virus1334)

Le marketing jeunesse, une question d’images!

par Patrice Lagarde (Virus1334), le 25 mai 2012


La photo ainsi que l’image sont de plus en plus présentes sur le web. Entre Instagram, Pinterest ou encore la nouvelle timeline de Facebook, l’image est toujours plus utilisée.

Pourquoi l’image?
Pour la rapidité, bien sûr! Il est beaucoup plus facile de faire passer un message rapidement avec une image qui parle d’elle-même plutôt qu’un long texte explicatif. Les jeunes internautes ont toujours un peu plus de contenu à lire, notamment à cause des réseaux sociaux. En leur proposant des images au lieu de tous les textes qu’ils lisent, on leur facilite l’accès à l’information ainsi que sa compréhension.

De nombreuses applications et sites Internet sont nés récemment, tous axés sur la photo. Je parle bien évidemment de Instagram, application mobile qui permet de modifier et partager des photos, ou encore de Pinterest, réseau social proposant essentiellement du contenu visuel. Pour plus d’informations sur Pinterest, je vous invite à lire notre article détaillé sur ce réseau social. Facebook a dernièrement modifié la page de profil de ses utilisateurs avec une nouvelle mise en page: la «timeline» (ou le «journal» en français). Ce dernier met justement d’avantage l’accent sur le contenu visuel posté par l’utilisateur, avec des images et vidéos plus grandes. Une étude Simply Measured montre d’ailleurs que l’engagement des utilisateurs est plus important lorsque le statut ou «post» est une photo ou une vidéo. Retrouvez cette étude ici.

Vous avez aussi sûrement déjà vu ce que l’on appelle des infographies. Ce sont des informations (souvent des statistiques et regroupements d’informations) mises en images à l’aide de nombreux schémas et icônes afin de la rendre plus «lisible». Là aussi il s’agit de simplifier la compréhension de l’information par le lecteur.

Il est donc normal que l’on retrouve des entreprises utiliser de plus en plus l’image pour promouvoir leurs produit. On peut donner l’exemple de Levis ou encore de Starbucks qui utilisent Instagram. L’utilisation du service n’a pas seulement pour objectif de montrer le produit, mais aussi de montrer le mode de vie et les valeurs de l’entreprise. On est donc bien ici dans une démarche de communication qui vise à améliorer l’image de la compagnie, et pas seulement à vendre le produit.

La vidéo
Les institutions se servent aussi de plus en plus de la vidéo. Que ce soit avec des vidéos virales ou des vidéos intéractives, les entreprises se servent des nouvelles technologies pour atteindre leurs cibles. Nike a par exemple mis en ligne une vidéo intéractive qui propose des jeux et des animations à l’intérieur même d’une vidéo. Tippex aussi utilise ce type de média. Ils ont cette année récidivé en lançant une nouvelle vidéo.

La vidéo est un média qui parle bien aux jeunes. Pour information: 4 milliards de vidéos sont regardés sur Youtube chaque jour et 60 minutes de vidéos y sont mises en ligne chaque seconde. On comprend donc mieux pourquoi les entreprises se concentrent aussi sur les vidéos.

Conclusion
On assiste bel et bien à une utilisation toujours plus importante de l’image, pour un accès à l’information toujours plus rapide. En quelques années, l’utilisation de l’image et de la vidéo s’est beaucoup développée et démocratisée, sûrement grâce aux connexions internet toujours plus rapides. L’utilisation du visuel prend une place toujours plus importante sur la toile. Pour les entreprises, il s’agit d’utiliser au mieux ces médias, pour s’adapter à la cible et donc l’atteindre plus rapidement. Donc assurer d’investir dans des images léchées et de mettre une grande importance dans la qualité de production de vos vidéos si vous désirez sortir du lot et vous démarquer auprès de la génération technologique.

Une collaboration de:
Daniel Massé et Nicolas Legendre
Virus1334


Comment composer avec son TDAH au travail

À lire maintenant

Comment composer avec son TDAH au travail
Quel salaire souhaiteriez-vous?
Bon coup médiatique: Lion électrique
Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position
Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies