Jean-Nicolas Desjeunes (Torchia Communications)

La nouvelle réalité des OSBL: adapter ses stratégies en temps de crise

par Jean-Nicolas Desjeunes (Torchia Communications), le 26 octobre 2020


Dès le début de l’année 2020, notre quotidien a changé drastiquement. Cette nouvelle réalité de distanciation physique, d’événements virtuels et défis économiques ont affecté d’une façon ou d’une autre toutes les organisations, mais particulièrement les organismes à but non lucratifs.

Revenir à la source de la mission de l’organisation

Alors on fait quoi quand nos repères et nos stratégies habituelles ne fonctionnent plus ?

On se remet en question. Oui, la première chose est de prendre du recul.

Quelles sont les valeurs de notre organisation ? Quelle est notre raison d’être ? En quoi nos efforts actuels viennent soutenir cette vision ? En temps normal, il est bon de se poser ces questions périodiquement. Mais alors que cette pandémie nous impose des changements majeurs, n’est-ce pas le moment idéal de revisiter nos fondations, et aligner nos stratégies avec l’essence même de notre organisation ?

Cette remise en question doit bien sûr se faire au niveau du leadership, mais ouvrir la discussion à l’ensemble de ses employé(e)s me semble une approche saine et permettra assurément une meilleure adhésion aux changements préconisés.

Une communication proactive

En temps de crise, la réaction naturelle est de se replier sur soi-même, consolider ses acquis, se protéger des incertitudes qui nous guettent et se recentrer sur l’essentiel. Certaines organisations ont donc décidé de restreindre leurs communications externes en coupant leur budget marketing et relations publiques.

Mais de notre expérience chez Torchia Communications, nous avons pu constater que les organisations qui ont choisi de continuer d’informer leurs donateurs de façon proactive, se sont mieux tirer d’affaire que celles qui n’ont rien fait.

Prenons par exemple l’Association d’aide catholique à l’Orient (CNEWA). Que ce soit via leurs médias sociaux, leurs billets de blogue relatant la situation dans les pays ou l’organisme de charité œuvre, leurs sollicitations par courriel, leur présence dans les médias, les lettres ouvertes et autres initiatives, les donateurs se sont sentis interpellés, et ont répondu généreusement à l’appel. C’est sans surprise que cette année sera une année record pour les dons… et la couverture médiatique ! Tout cela malgré un contexte économique difficile et une pandémie mondiale.

Considérer de nouveaux outils pour atteindre ses objectifs

À la suite des différents confinements qui ont eu lieu à travers le pays et les contraintes par rapport aux rencontres en personne, il est primordial d’adapter ses stratégies en fonction des nouveaux outils numériques à notre disposition. Je vous en partage trois :

Podcasts

Selon une récente étude publiée par Edison Research et Triton Digital, 37 % des adultes au Canada sont auditeurs de podcasts mensuels. L’année 2020 serait effectivement exceptionnelle pour les podcasts avec plus de 1 million de podcasts actifs et plus de 30 millions d’épisodes en ligne. Cet outil de communication permet de rejoindre un vaste auditoire en ligne sur différentes plateformes telles que Apple Music et Spotify. TechSoup Canada offre d’ailleurs un excellent guide pour s’initier à cet outil (en anglais).

Webinaires

À défaut de pouvoir offrir une conférence publique et de créer des événements en personne, le Webinaire est un outil fréquemment utilisé. Que ce soit via des logiciels comme Zoom, Demio ou Livestorm, une panoplie de logiciels est maintenant à la disposition de tous et toutes !

C’est l’occasion idéale de mettre de l’avant un sujet spécifique qui intéressera votre auditoire, afin d’y créer une adhésion et une participation active. Vous lancer une nouvelle campagne d’aide aux sinistrés dans un pays touché par une catastrophe naturelle ? Pourquoi ne pas soutenir cette campagne en invitant une collaboratrice qui œuvre sur le terrain, et qui nous explique la réalité des gens et leurs besoins réels ? Il vous suffit que d’une caméra web, un logiciel efficace… et une stratégie gagnante !

Voici de judicieux conseils pour vous aider dans cette démarche !

Campagnes virtuelles

Les dîners-bénéfices semblent déjà bien lointains, vous en conviendrez ! Plusieurs organismes ont dû annuler leur événement, et ont par le fait même subi des pertes significatives de revenus.

Comment pallier à cette situation ? Une solution intéressante à évaluer serait la vente aux enchères en ligne. Il s’agit du même principe qu’une enchère silencieuse en personne, mais le tout se fait virtuellement. Bien qu’elle ne s’applique pas nécessairement à tous les organismes, un des avantages est certainement le fait que notre auditoire est beaucoup plus grand, étant donné l’accessibilité en ligne.

En définissant une bonne stratégie de communication, cette option peut se révéler un atout important en cette année de bouleversements.

Pour trouver la plateforme idéale, voici quelques suggestions à considérer.

En considérant ces différentes stratégies, et grâce à une bonne dose de créativité et de souplesse, vous devriez pouvoir naviguer avec plus de confiance malgré le climat d’incertitude dans lequel nous vivons.

Malgré tout, le contact humain et les rencontres interpersonnelles ne remplaceront jamais complètement toutes ces alternatives numériques, et nous avons tous hâte de pouvoir à nouveau nous serrer la pince…

D’ici là, ajustons-nous !


Soutenir une cause sociale: authenticité et cohérence avant tout

À lire maintenant

La veille 2020 en marketing numérique
Êtes-vous surchargé au boulot?
Mauvais coup médiatique: le REM
Utiliser son cell au boulot
6 conseils de négociation salariale en début de carrière
Bon coup médiatique: le ketchup Heinz
Les 6 mythes sur le marketing numérique que nous vend la série Emily in Paris
Cap sur un changement de carrière
Bons coups médiatiques: Pfizer et Medicago
Les millénariaux : qui sont-ils vraiment et comment les rejoindre?
Le networking à l’ère du confinement
N’oubliez pas le marchandisage web (E-merchandising)