Grenier Recrutement

Faites-vous des bévues sur vos médias sociaux ?

par Grenier Recrutement, le 29 septembre 2020


Vous arrive-t-il de faire le ménage de vos réseaux sociaux ? Supprimer des « amis Facebook » par-ci, par-là, effacer des photos incriminantes ici et là… Selon une enquête menée en 2019 par la société de services de filtrage d’emploi JDP, 84 % des répondants ont déclaré qu’ils pensaient que les médias sociaux avaient un impact sur les décisions d’embauche. 50 % ont déclaré avoir supprimé d’anciens profils ou publications sur les réseaux sociaux pour protéger leur réputation professionnelle.

Une enquête de CareerBuilder auprès des responsables du recrutement et des professionnels des ressources humaines a révélé que 70 % des employeurs recherchent des candidats sur les réseaux sociaux et que 57 % de ces répondants ont déclaré qu’ils avaient choisi de ne pas aller de l’avant avec un candidat en raison de quelque chose qu’ils avaient trouvé en ligne. Fait intéressant, seulement 22 % ont déclaré avoir consulté les médias sociaux des candidats pour trouver des raisons de ne pas les embaucher. Plus de deux fois plus (58 %) ont déclaré qu’ils recherchaient des informations appuyant les qualifications des candidats pour le poste.

En d’autres termes, il ne suffit pas que de purger votre présence en ligne des éléments susceptibles de vous disqualifier pour un éventuel poste. Voici quelques erreurs à éviter sur les réseaux sociaux.

Avoir une marque professionnelle incohérente

Votre pseudo Twitter est @hellojp, votre URL LinkedIn est /enaffaires514 et que dire de vos comptes Instagram et TikTok ? L’un des aspects les plus difficiles de la création d’une marque personnelle est de déterminer quelles parties de votre personnalité, de vos compétences et de votre expérience vous souhaitez mettre en valeur dans un contexte professionnel. Après tout, nous avons tous de multiples facettes. Vous n’avez pas besoin de partager chaque partie de votre vie avec un employeur potentiel — en fait, vous ne devriez pas !

La différence entre une marque personnelle et une marque professionnelle est que cette dernière n’est que ce qui compte pour un employeur. Votre marque professionnelle doit également être cohérente sur les réseaux sociaux.

Ne pas être sincère

Vous connaissez probablement le phénomène des influenceurs. Selon les recherches, « l’authenticité perçue » est encore plus importante que l’attractivité perçue lorsqu’il s’agit de savoir quels influenceurs transforment l’attention des consommateurs en ventes. Autrement dit, les gens sont plus susceptibles d’acheter des produits lorsqu’ils sentent que le vendeur les utilise et les aime vraiment.

En ce qui concerne votre marque en ligne, vous êtes à la fois le vendeur et le produit, et tout ce que vous publiez indique aux employeurs potentiels à qui ils font affaire s’ils vous embauchent. Il est donc important d’être sincère et authentique dans vos publications/partages.

Publication trop fréquente (surtout pendant les heures de travail)

Dans son enquête, CareerBuilder a demandé aux responsables du recrutement de choisir les raisons pour lesquelles ils n’allaient pas de l’avant avec un candidat après avoir parcouru leurs médias sociaux. La plupart des raisons ne sont pas surprenantes : 40 % ont cité des photographies inappropriées, 36 % ont cité des preuves de consommation d’alcool ou de drogue et 31 % ont trouvé des commentaires offensants et discriminatoires. Une des raisons qui est sortie du lot peut toutefois surprendre : 12 % ont déclaré avoir refusé d’engager un candidat parce qu’il publiait trop souvent.

Pourquoi publier fréquemment pose problème ? S’il semble que vous passez toute la journée sur les réseaux sociaux, votre employeur actuel ou potentiel pourrait soupçonner que vous ne faites pas grand-chose d’autre… Ceci est particulièrement problématique si vous publiez pendant vos heures de travail. Conseil : publiez durant vos pauses !

Partage d’informations susceptibles de vous faire licencier

Il va de soi qu’il ne faut pas publier des secrets commerciaux ou dire des choses négatives à propos de votre employeur, de votre patron ou de vos collègues sur les réseaux sociaux ! Saviez-vous que dans de nombreuses organisations, des guides de bonnes pratiques sont mises en place pour sensibiliser et outiller les employés sur les politiques d’utilisation des réseaux sociaux ?

Certaines organisations encouragent d’ajouter un déni de responsabilité sur vos plateformes personnelles précisant que vos opinions ne reflètent que vous et pas nécessairement le point de vue de l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

Et puis, avez-vous fait le tour de vos anciennes publications récemment ? :)

 


Bon coup médiatique: Marc Bergevin

À lire maintenant

Bon coup médiatique: Marc Bergevin
Une saison à ne jamais oublier
Mauvais coup médiatique: CHOI Radio X
Agence VS Client
Le marketing d’influence, ça mange quoi en automne?
Marketing web : peut-on le faire soi-même ?
Bon coup médiatique: Nathalie Normandeau
Bon coup médiatique: Guy Lafleur
Inclusion au travail: reconnaître nos biais inconscients
L’avenir repose sur la semaine de travail de 4 jours
Comment montrer votre appréciation envers votre équipe?
Mauvais coup médiatique:  soutientechbdcoviddqepe