Grenier Recrutement

Les effets néfastes de la microgestion

par Grenier Recrutement, le 11 août 2020


Tout d’abord, qu’est-ce que de la microgestion ? Avec le temps, les effets négatifs de la microgestion sur l’engagement et le moral des employés deviennent apparents à mesure que la productivité baisse et que le roulement augmente. Rempli de malaise, l’environnement de travail créé par la microgestion est inefficace. Les employés qui ont le sentiment que leur travail ne sera jamais assez bon perdent leur motivation et leur confiance dans leur capacité à effectuer les tâches requises pour leur poste.

Voici 7 façons dont la microgestion affecte négativement les employés.

Diminution de la productivité

Une surveillance constante ainsi que des ajustements excessifs réduisent la productivité. Les employés doivent ralentir leur travail pour traiter et mettre en œuvre la saisie continue et les modifications de leur flux de travail. Cela peut également les amener à douter de leur capacité à effectuer des tâches de manière indépendante. Il en résulte un personnel qui devient dépendant de son gestionnaire pour être guidé dans la réalisation de son travail. Les microgestionnaires conservent essentiellement toute l’autorité dont les employés ont besoin pour assumer la responsabilité de faire leur travail. Ils risquent également de perdre les avantages des connaissances, des compétences et des talents uniques de leurs employés, car ils les ont conditionnés à ne faire que ce qu’on leur demande de faire. Les personnes qui font de la microgestion renoncent également aux opportunités d’aider davantage leurs organisations, car elles consacrent plus de temps aux emplois de niveau inférieur de leurs employés au lieu du travail plus important dont elles sont responsables.

Augmentation du taux de roulement des employés

La microgestion chronique conduit souvent les gens à quitter leur emploi. Cela détruit la relation-cadre/employé. La surveillance continue de tout ce qu’ils font, en répétant chaque élément de leur travail et en refaisant leur travail comme le ferait le microgestionnaire, draine les employés talentueux et les envoie chercher du travail ailleurs. La dynamique du département diminue en raison de la formation et du recyclage continus du personnel. Le temps, les efforts et les ressources nécessaires pour embaucher et former des remplaçants ont également un impact négatif sur les résultats de l’entreprise.

Le moral est abaissé

Lorsqu’ils sont sous microgestion, les employés commencent à ressentir une perte d’autonomie. Lorsque cela se produit, ils perdront lentement le désir d’aller plus loin pour une tâche et d’être fiers de ce qu’ils font. Ils se limiteront à ce qui est demandé par leur gestionnaire. Essentiellement, ils arrêtent d’essayer et leur niveau d’engagement baisse. Les microgestionnaires découragent involontairement ou intentionnellement les autres de prendre des décisions en écartant l’expérience et les connaissances de leurs employés lorsqu’ils prennent le contrôle de leur travail.

Perte de confiance

La microgestion détruit la confiance. Les employés doivent se sentir dignes de confiance et valorisés par leur manager et leur organisation, en particulier lorsqu’il s’agit de faire leur travail. Lorsque les microgestionnaires étouffent la prise de décision d’un employé, cela donne à l’employé l’impression que le gestionnaire ne lui fait pas suffisamment confiance ou ne croit pas suffisamment en ses capacités pour accomplir la tâche à accomplir. Les microgestionnaires peuvent faire en sorte que les employés se sentent impuissants, incapables d’utiliser leurs propres ressources, connaissances et initiative pour comprendre les choses. Sans confiance, les employés deviennent irrités et déloyaux. Soit ils emmènent leurs talents dans une autre entreprise, soit ils restent et deviennent un « poids mort », en attendant les instructions de leur manager.

Moins de travail d’équipe

Un lieu de travail sous microgestion décourage le travail d’équipe, car les employés travaillent moins les uns avec les autres et plus avec le microgestionnaire. Cela peut faire en sorte que les employés se sentent sous-évalués et non appréciés. Le travail d’équipe crée une synergie, renforce et favorise une meilleure communication pour atteindre les objectifs plus rapidement. Les microgestionnaires sapent le travail d’équipe en raison de leur refus ou de leur incapacité à déléguer et de leur talent pour critiquer et s’immerger dans le travail des autres. Leurs actions suppriment la créativité et insultent le talent de leurs employés. L’organisation dans son ensemble passe à côté des avantages d’avoir une équipe très efficace qui est également collaborative et résout de manière créative les problèmes.

Innovation réduite

L’engagement des employés stimule l’innovation et l’autonomisation des employés contribue à augmenter les taux d’engagement. La microgestion responsabilise les employés en ne leur permettant pas d’obtenir des résultats qui leur conviennent. Cela les rend moins responsables de leurs résultats et moins engagés. Les microgestionnaires sous-utilisent les compétences, les connaissances et les talents de leurs employés en contrôlant chacun de leurs mouvements. Ils ne laissent aucune place aux employés pour critiquer et améliorer leurs propres processus afin de développer leur expertise. Lorsque les microgestionnaires traitent leurs employés comme des preneurs de commandes, ils diminuent leur capacité à innover. Exiger de la créativité tout en intervenant pour prendre des décisions et en exerçant une pression sur le travail d’une certaine manière ne crée pas un environnement de travail propice à l’innovation

Des problèmes de santé peuvent survenir

Au fil du temps, la microgestion augmente le stress des employés, qui peut affecter à la fois le travail et la vie familiale. Les employés peuvent éprouver une tension émotionnelle et une baisse de l’estime de soi. Être contrôlé au travail sans la capacité de prendre des décisions rend les employés plus susceptibles de devenir déprimés.

Exit la microgestion !

Les gestionnaires peuvent exercer un contrôle avec des directives et des conseils clairs que les employés doivent suivre. Une fois que leurs employés ont appris leurs devoirs et responsabilités, ils devraient être encouragés à effectuer leur travail de manière indépendante tout en posant des questions au besoin pour effectuer les tâches. Grâce à ce processus, les employés apprennent à être confiants et indépendants. La satisfaction au travail, la créativité et le moral augmentent. Bien que certains attributs de la microgestion puissent être nécessaires pour effectuer certaines tâches en milieu de travail, ils n’offrent aucun avantage à la productivité ou à l’engagement des employés.


Comment montrer votre appréciation envers votre équipe?

À lire maintenant

L’avenir repose sur la semaine de travail de 4 jours
Comment montrer votre appréciation envers votre équipe?
Mauvais coup médiatique:  soutientechbdcoviddqepe
Connectez avec votre public cible à travers l’émotion
Milléniaux et Gen Z, les sauveurs de nos causes!
Bons coups médiatiques: Rogers et Cogeco
Bye bye bureau d’antan
Trois conseils de pro pour définir un persona
Bon coup médiatique: District 31
Entreprises, créez votre site web en 4 étapes
L’art de présenter un projet attrayant
Répondre à un appel d’offres : objectif client