Stéphane Gagnon

Comment réagiriez-vous face à une directive illogique?

par Stéphane Gagnon, le 30 mars 2012


QUESTION D’OBTENIR UN OUI ! - Chronique 15 / 31

L'employeur peut valider avec cette excellente question plusieurs de vos qualités professionnelles: respect du patron et de ses directives, esprit d’analyse, créativité, confiance en soi, etc. Il est donc possible pour le candidat de gagner beaucoup de points grâce à cette question... et d’en perdre tout autant s’il n’en saisit pas toutes les nuances.

D’abord, il ne faut jamais présumer automatiquement que la directive du patron est illogique. Elle peut le sembler aux yeux de l’employé uniquement car le patron ne lui a pas précisé tous les tenants et les aboutissants du projet. Par contre, il se peut aussi que le patron ait réellement commis une erreur. Et si c’est le cas, il appréciera en être informé par son employé plutôt que par son patron à lui...

Vous le constatez: cette question est tissée de subtilités, si bien que votre réponse devra l’être tout autant. Grosso modo, elle comprendra les trois étapes suivantes:

1- analyse minutieuse de la demande du patron;

2- rencontre avec le patron pour lui demander plus de précisions et, le cas échéant, lui proposer une autre solution pour le bien de l’entreprise;

3- exécution de la directive selon le choix final du patron, et avec le sourire s’il vous plait!

Ces trois éléments de réponse sont tout aussi importants les uns que les autres: le premier démontre que vous savez réfléchir et analyser avant de poser une action, le second, que vous avez suffisamment de créativité et de confiance pour élaborer des solutions puis les présenter à votre patron, et le troisième, que vous respectez la hiérarchie. Bref, vous êtes un employé parfait!

Exemple de réponse:
Premièrement, j’étudierais attentivement la demande. Il est possible que la directive me semble illogique simplement parce que je ne l’ai pas bien comprise, ou bien parce qu’il me manque des informations. Après analyse, si je considère qu’il y aurait peut-être une façon de faire plus avantageuse pour l’entreprise, alors j’irais rencontrer mon patron pour lui demander plus d’informations et lui suggérer ma propre solution. Mais j’accomplirais ensuite le travail selon sa décision finale, peu importe qu’il retienne ou non ma solution. Après tout, s’il tient à ce que je suive cette directive, il a sûrement une bonne raison!

Dans la prochaine chronique: Quelle place avez-vous l’habitude de prendre au sein d’une équipe?

___________________________________________________________________

Cette chronique est tirée du livre L’entrevue d’embauche: toutes les astuces pour enfin obtenir un OUI!, de Stéphane Gagnon, consultant en communication et en employabilité.


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes