ZenData Marketing

Le So-Lo-Mo... pour qui, pourquoi et comment?

par ZenData Marketing, le 16 mars 2012


Récemment, Taxi, l’agence de communication, a lancé une initiative intéressante de lutte contre les nids de poule. En quoi cette action est-elle So-Lo-Mo? Nous vous expliquons le concept. C’est une application iPhone (le facteur MObile) et un site internet qui permet de connaître l’emplacement des nids de poule disséminés sur le territoire métropolitain (le facteur LOcal). Une fois que vous êtes à proximité d’un de ces défonceurs d’amortisseurs, votre précieux smartphone vous envoie une alerte via Facebook, Twitter ou, le nouveau chéri de ces dames, Pinterest (le facteur SOcial). Une fois rentré à la maison, vous pouvez simplement recenser les nids de poule non-répertoriés enregistrés lors du trajet.

Cette technologie utilise StreetView et permet en même temps de signaler l’information à la municipalité de façon précise. Les grandes marques et autres entreprises à but commercial veulent rester au plus proches de leurs clients et le So-Lo-Mo est la tendance lourde qui prend une importance de plus en plus conséquente.

Suffisamment pour que le Mcommerce prenne le pas sur le Ecommerce de façon évidente. Une étude faite en France annonçait, en 2010, qu'un Français sur 4 naviguerait sur le wb de façon mobile prochainement... Les faits dépassent cette étude: en fait, actuellement, 1 Français sur 2 est webmobile, dont un tiers se connecte tous les jours via leurs smartphones. C’est le Japon qui mène la valse dans l’internet mobile: 3 sur 4 en sont adeptes. En Amérique du Nord, nous sommes 43% à l’être. N’oublions pas d’ailleurs que le Web-mobile ne passe pas que par un smartphone... les tablettes et autres iPod Touch sont des outils de navigation de plus en plus présents dans l’univers du Mconsommateur. Parmi les utilisateurs de tablettes, 31% déclarent utiliser beaucoup moins leur portable, 34% regardent moins la télé, 39% lisent moins la presse et 56% utilisent moins leur ordinateur! Par conséquent, aujourd'hui, les mobiles dépassent les ordis, demain les tablettes dépasseront les mobiles, et après-demain, qui sait? L’air post-PC et post-console est en route... Nostradamus, que vois-tu venir?

Pas de doute, vous avez plus de chance de rencontrer un consommateur type SoLoMo qu’un utilisateur de téléphone cellulaire avec une petite antenne qui dépasse. Pour les annonceurs, le SoLoMo est la cible idéale. Quoi de plus amusant de se choisir un restaurant via Foursquare ou Yelp, de voir que Vanessa ou Antoine (toutes ressemblances avec des personnages réels n’est qu’un hasard fortuit) a laissé un commentaire élogieux pour celui qui se trouve à 100 mètres de nous, grâce à un positionnement géographique autorisé. Les entreprises commerciales peuvent se rapprocher de plus en plus de leurs clients en faisant converger leurs établissements physiques et l’Internet. Un exemple? Lors d’une promenade dans un centre commercial quelconque ou une autre rue à fort achalandage, un magasin chez qui vous avez déjà réalisé des achats ou envers qui vous avez fait une recommandation ou un "check-in", repère que vous êtes proche, physiquement, de lui et vous envoie, séance tenante, une promotion personnalisée!

Quelques chiffres maintenant... Comparons nos voisins du sud et nos cousins européens dans leurs habitudes en présence (ou du moins suite à la vision) de publicités mobiles:
- 20% des propriétaires de smartphones américains ont fait un achat sur leur PC alors que 34% des Allemands l’ont fait.
- 11% des propriétaires de smartphones américains ont cherché de l’information sur un commerce alors que 27% des Italiens l’ont fait.
- 6% des propriétaires de smartphones américains ont effectué un achat en magasin alors que trois fois plus d’Italiens l’ont effectué.
- 4% des propriétaires de smartphones américains ont effectué un achat directement sur leur smartphone alors que 12% d’Italiens faisait le même exercice.

Par contre, les différences s’effacent au niveau des réactions des propriétaires de tablette face à de la publicité mobile. Les pourcentages de clics, de recherches d’informations, d’achats via le commerce physique ou via la tablette se ressemblent. Seule demeure une différence au niveau de l’achat d’un bien ou d’un service via un PC (23% des Américains, propriétaires de tablette contre 32% pour les Allemands ou les Italiens). Bref, tout reste à faire pour convaincre les consommateurs nord-américains d’être de parfait SoLoMo!

Si vous n’êtes pas encore convaincu par le Mcommerce et le SoLoMo Homoclientibus, voici 8 raisons supplémentaires de faire du Mcommerce au Canada:
1. De plus en plus de Canadiens, de tous les niveaux démographiques, achètent en ligne.
2. Le commerce en ligne au Canada continue d’augmenter d’année en année.
3. Ce qui est dépensé en commerce en ligne augmente plus rapidement que ce qui est dépensé dans un commerce physique.
4. Les dernières analyses de Statistique Canada démontrent que le commerce en ligne est le complément idéal du commerce conventionnel.
5. Les détaillants importants américains ont réussi à entrer sur le marché en ligne au Canada, même avec des coûts d'expédition plus élevés répercutés sur le client.
6. La plupart des consommateurs canadiens préféreraient dépenser leur argent chez des détaillants en ligne canadiens.
7. Avoir une boutique en ligne permet à votre marque à étendre sa portée. Additionné d’un bon géomarketing, vous atteindrez votre cible encore plus facilement.
8. Le commerce en ligne, et, par extension, le commerce mobile, permet aux entreprises de générer des revenus grâce à leur site web et d’avoir un retour sur investissement marketing en ligne mesurable.

Le commerce SoLoMo, c’est donc l’évolution de la recherche sur PC d’information sur un produit ou d’un commerce local et de l’achat en ligne par géolocalisation sur appareil mobile. Pour le consommateur, c’est une nouvelle excuse pour regarder un peu plus son smartphone ou sa tablette dans le fond de l’écran afin de devenir encore un peu plus... SoLoMo.

Il devient donc important de capturer dans votre base de données les canaux de communication utilisés par vos abonnés, afin de non seulement personnaliser le contenu mais aussi éventuellement les canaux pour les rejoindre selon leur profil et leurs préférences.

L'Équipe de ZenData Marketing


Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym

À lire maintenant

Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles
Avez-vous un mentor?