Sylvain Desrochers

Quand le «jeu» finit par prendre toute la place

par Sylvain Desrochers, le 9 mars 2012


Pépinière publicitaire
Réflexions de Sylvain Desrochers avec ses étudiants du cours Publicité et culture au Certificat de publicité (UdeM)

Parmi les dynamiques sociales sur lesquelles l’État intervient, il y a celle du Jeu et la plus récente exécution de LG2 (Québec) pour le MSSS est remarquable à plusieurs égards. Dans un jumelage noir et blanc avec couleur (le joueur), un jeune garçon voit son père s’éloigner quitter, sortir, dans cinq séquences: attablé à faire ses devoirs, lisant au lit, devant son filet de hockey, à son cours d’art martial et à son anniversaire. Habilement filmé et tout aussi habilement monté, ces séquences nous font donc voir le père délaissant son fils et autant d’occasions de rencontres ratées.

À la première scène, les cartes de jeu couvrent le bas des jambes du père absent mais au fur et à mesure des mises en situation, le joueur compulsif devient littéralement couvert. Cela est très frappant! Seule une musique est présente, aucune parole; toute la force de la publicité réside dans l’image. Et on termine par un questionnement: le jeu prend de plus en plus de place? S’affichent ensuite un numéro de téléphone et une adresse internet.

Ce qui émerge dans cette publicité demeure l’utilisation excessive du jeu, illustrée par une identification évidente du comportement. C'est aussi psychologiquement très fort. Il a fort à parier que le joueur compulsif qui se verra ainsi représenté sera en mesure de bien constater la nature et les effets de ses comportements. Le message demeure extrêmement clair en respectant la cible et les objectifs de communication. Simple et rapide, la création demeure ainsi en adéquation parfaite avec l’univers culturel de la cible. Je ferai remarquer à mes étudiants, l’adéquation: objectifs – création – réalisation.

À lire maintenant

Vous cherchez une agence? Collez-vous aux meilleures pratiques pour trouver le meilleur partenaire d'affaires
Gestion des enjeux sociaux: la réflexion à effectuer avant de communiquer
LinkedIn: le nouvel Amazon du B2B?
S’adapter au monde du travail québécois
Les défis des personnes trans au travail
L’argent fait le bonheur... quand on sait s’en occuper