Stéphane Gagnon

Serait-il indiscret de vous demander votre âge?

par Stéphane Gagnon, le 9 mars 2012


QUESTION D’OBTENIR UN OUI ! - Chronique 12 / 31

Oui, effectivement, c’est un peu indiscret... Vous savez probablement déjà qu’en vertu de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne, l’employeur «(…) ne peut, dans un formulaire de demande d'emploi ou lors d'une entrevue relative à un emploi, requérir d'une personne des renseignements sur les motifs visés dans l'article 10 (…)» Et quels sujets aborde ce fameux article 10? L’origine ethnique, la grossesse, l'orientation sexuelle, l'état civil, l'âge, les croyances religieuses, le handicap, etc.

Donc, si l’intervieweur vous pose une question de ce type, vous pourriez très bien lui servir cette réponse: «Je m’excuse monsieur, mais en fonction de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne, il vous est interdit de me poser cette question.» Oui, vous le pourriez.

Et lui, qu’aura-t-il le droit de répondre lorsque vous effectuerez votre suivi post-entrevue? «Votre candidature était très intéressante, mais nous avons finalement choisi une personne qui maîtrisait davantage le logiciel Excel.» Vous vous amuserez ensuite à essayer de prouver devant la Commission des droits de la personne que vous avez été victime de discrimination...

Ceci étant dit, tâchons maintenant de trouver une solution plus astucieuse pour aborder les questions concernant l’âge, les enfants, etc. car refuser de répondre à une question provoque un climat de méfiance qui entraîne presque toujours le rejet de la candidature. Et comme vous ne serez pas accompagné d’un avocat en entrevue, aussi bien vous préparer au cas où une telle question survenait, ce qui pourrait arriver surtout si vous avez plus de cheveux blancs que de noirs, ou encore si la tétine d’un biberon dépasse de votre sac à main...

D’abord, si vous ressentez profondément que l’intervieweur est mal intentionné et qu’il s’introduit inutilement dans votre vie privée, alors ne répondez pas, puis quittez poliment son bureau. Mais attention: l’intervieweur vous posant des questions de nature personnelle n’est pas nécessairement irrespectueux. Il n’est probablement que trop curieux ou inquiet, sans plus.

En effet, la plupart des intervieweurs s’interrogeant sur certains aspects de votre vie personnelle le font uniquement parce qu’ils ont des doutes quant à leur influence possible sur votre vie professionnelle. Donc, avant de refuser de répondre à une question indiscrète, prenez la peine d’analyser les raisons exactes pour lesquelles on vous la pose.

Par exemple, si l’employeur vous demande si vous désirez avoir des enfants, ce n’est pas parce qu’il veut vous en faire. Il évalue plutôt le risque que vous quittiez pour un congé parental. Il demande si vous avez de jeunes enfants? Il n’a pas l’intention de les garder. Il craint plutôt que vous ne soyez pas disponible pour effectuer des heures supplémentaires et que vous deviez vous absenter régulièrement. Et s’il s’interroge sur votre âge en fixant vos cheveux gris, ce n’est pas parce qu’il veut à tout prix souligner votre 60e anniversaire. Il a plutôt peur que vous quittiez bientôt pour la retraite, ou que vous ayez des problèmes de santé.

En analysant ainsi, au deuxième niveau, les questions jugées indiscrètes, vous pourrez modeler vos réponses de façon à rassurer les employeurs, et même à leur faire valoir certains de vos points forts.

Exemple de réponse (concernant l’âge)
Je ne suis pas gêné de vous dire que j’ai 57 ans. J’en suis même fier, car mes 39 ans d’expérience m’ont permis d’acquérir, entre autres, un excellent esprit d’analyse et une grande résistance au stress. J’aimerais par ailleurs ajouter que ma santé est excellente, et que je compte travailler à titre de vendeur pour encore au moins cinq ans!

Autre exemple de réponse (concernant les enfants
Si j’ai des enfants? Oui, deux belles petites filles nommées Éliane et Émilie. Mais soyez sans crainte, nous sommes très bien organisés, les grand-mamans ne sont pas loin, alors je n’ai pas à m’absenter plus souvent qu’un autre employé.

Dans la prochaine chronique: Qu’est-ce qu’un bon patron selon vous?

___________________________________________________________________

Cette chronique est tirée du livre L’entrevue d’embauche: toutes les astuces pour enfin obtenir un OUI!, de Stéphane Gagnon, consultant en communication et en employabilité.


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes