Caroline Cormier

Les influenceurs de la gloire

par Caroline Cormier, le 12 février 2019


Je ne vous apprends rien en vous disant que les influenceurs sont à la mode. Les jeunes admirent ces nouvelles vedettes et les marques se les arrachent pour promouvoir leurs produits et services. L’influenceur d’aujourd’hui est la vedette sportive ou artistique du passé. Ces gens étaient adulés par leur popularité et les entreprises les engageaient pour qu’ils deviennent des porte-paroles.

Aujourd’hui le mot influenceur a remplacé le mot vedette. Qu’on dise d’eux qu’ils sont des influenceurs ne font pas d’eux nécessairement des créateurs de contenu. En marketing, ces créateurs de contenu sont les influenceurs. Ils créent au lieu de consommer !

Ces influenceurs ne se sont pas réveillés un matin en se disant, je vais devenir une star du web. (Quoi que certains, oui !)  Ils sont des passionnés et un matin ils ont décidé de partager leur passion sur le Web via un blogue, une chaîne YouTube ou une balado. On connait tous des gens passionnés, du collectionneur à l’athlète de haut niveau. Le créateur de contenu lui a décidé de mettre sa passion au service des autres et a bâti une communauté, qu’il a su entretenir. Pour arriver à ses fins, il a mis des milliers d’heures et n’a pas gagné à la loterie de la popularité.

La diffusion du documentaire Fyre sur Netflix jette un ombre aux créateurs de contenu qui ont généralement entre 10k et 20k abonnés au Canada. C’est ce qu’on appelle des influenceurs de niche. Vous avez autant de chance de faire la LNH que de devenir un influenceur vedette. Cependant, ces influenceurs de niche sont de plus en plus sollicités par des entreprises pour faire des collaborations. Certains de ces créateurs seront enchantés de faire de collaboration, car leur objectif est de vivre de leur passion. Non ils ne vendront pas leur âme au diable, car ils vont accepter des collaborations en lien avec leurs valeurs et leur authenticité.

Malheureusement, trop de gens veulent devenir des vedettes et seront prêts à vendre leur grand-mère pour des likes. Ils seront prêts à acheter de faux abonnés et d’utiliser des robots pour faire croire aux gens qu’ils ont une communauté active. Une fois démasqués, ils seront des « has-been » numériques et feront parler d’eux sur des sites à potins.

Au bout de la route, qu’est-ce qui compte vraiment ? Est-ce d’avoir fait ce qui vous passionne ou de vendre votre âme pour quelques likes et avoir pris des photos avec de soi-disant vedettes, car en passant, il va toujours avoir quelqu’un de plus populaire ou plus riche que toi!

pilk


Qu’est-ce que la création de contenu?

À lire maintenant

Des femmes à la direction : l’exception qui confirme la règle
La libération de droits musicaux en publicité
Ce que vous devez savoir sur les droits musicaux
Le SEO local bientôt payant sur Google Mon Entreprise?
La génération Z et Instagram : le changement des codes esthétiques
Comment intégrer la période estivale dans notre marketing
Qu’est-ce que la création de contenu?
Profils atypiques en milieu de travail
Les 10 avantages de la programmatique
Vous utilisez toujours un acheteur de média?
BIG DATA : 3 éléments principaux à considérer à court terme
Les choses essentielles à faire pour votre boutique en ligne