Alexandra Ricard de la Durantaye

Un climat de travail sain et agréable est créateur d’engagement!

par Alexandra Ricard de la Durantaye, le 23 janvier 2019


À une ère où il convient de s’épanouir au travail, les dirigeants ont tout intérêt à offrir un environnement propice au bien-être où le personnel se sent valorisé, impliqué, écouté et mobilisé. On ne peut pas être contre l’idée, mais dans les faits, est-ce que ça s’applique vraiment...

Il vous est sans doute déjà arrivé de vivre une catastrophe décisionnelle au bureau. Un ouragan organisationnel qui détruit les croyances, déracine les piliers et emporte au loin les valeurs. Une analogie crue vous me direz, mais le reflet d’une réalité à laquelle fait face bon nombre d’équipes.

Que peut-on faire en tant qu’acteur organisationnel pour survivre à une telle tempête ?

Il faut avant tout faire preuve d’introspection humaine et organisationnelle et redéfinir l’importance accordée au bien-être du personnel afin de reconstruire et réparer les dommages qui sont empreints sur le moral des troupes. La règle d’or : associer nos paroles à nos actions.

En titre de dirigeant, on doit s’interroger sur nos décisions et leurs impacts, poser des questions et surtout être prêts à recevoir des réponses qui peuvent faire mal. Une consultation auprès des acteurs impactés est nécessaire et peut s’avérer un levier important pour la reconstruction des fondations de la confiance mutuelle entre la direction et le personnel.

Le climat de travail ne doit pas être une idéologie prise à la légère, car il peut être démoli en un claquement de doigts et une fois miné, il peut donner naissance à la démotivation et à la démobilisation de l’ensemble des acteurs organisationnels.

Confrontée à un phénomène de pénurie de main-d’œuvre, la « marque employeur » n’est plus seulement une typologie de marketing RH « trendie », mais un enjeu sociétal auquel sont assujetties les petites, moyennes et grandes entreprises. Et c’est issu de cette confrontation que les mots climat, synergie, bien-être et tant d’autres surgissent et prennent tout leur sens.

On doit remettre la Richesse Humaine au cœur de nos priorités et de nos actions évoluer en tant qu’entreprise. Peu importe le type de décision qu’elle soit organisationnelle, économique ou autre), elles ont toutes un point en commun l’humain. Comme savent si bien le dire les grands sages : « derrière chaque organisation, il y a des individus et s’ils ne sont pas heureux, ils ne seront pas et ne voudront pas être les ambassadeurs de votre organisation ».

Albert Schweitzer, théologien et philosophe, a dit un jour : « Le succès n’est pas la clé du bonheur. Le bonheur est la clé du succès. Si vous aimez ce que vous faites, vous réussirez ! » N’est-ce pas la preuve que le climat de travail au sein d’une équipe est garant de succès pour une entreprise ?

Mais attention ! Un climat de travail propice au bien-être ne doit pas seulement être le fardeau des gestionnaires, mais aussi du personnel. C’est une culture d’entreprise à laquelle tous les acteurs organisationnels doivent adhérer. Il s’avère donc important voir primordial de se poser la question suivante : Vous que faites-vous pour y contribuer en tant qu’individu ?

En quête de l’atteinte du bien-être au travail, Mme Véronique Dagenais-Desmarais, professeure en psychologie du travail à l’Université de Montréal, a ciblé cinq (5) clés du bien-être professionnel à cultiver.

  1. Les relations interpersonnelles ;
  2. Le sentiment d’épanouissement ;
  3. Le sentiment de compétence ;
  4. Le rôle de la reconnaissance ;
  5. Le désir de s’engager au travail.

Des concepts qui favorisent le désir de l’engagement dans le bon fonctionnement de l’organisation.

Les mots tels qu’anxiété, colère, démotivation, insatisfaction, méfiance, médisance pour ne nommer que ceux-ci doivent être éliminés du vocabulaire collectif pour être remplacés par des termes plus valorisants et porteur d’un message positif tels que collaboration, motivation, implication, engagement, reconnaissance, compliment et autres.

Pour infirmer ma pensée, je me permets de vous citer un proverbe africain pour vous guider dans vos réflexions et/ou introspections : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! » Il n’est donc pas surprenant que différents mouvements prennent forme pour repenser le monde du travail.

Suggestion de lectures intéressantes :

La mobilisation et neuroscience : Aidez vos gestionnaires à mobiliser les troupes | CRHA
Chers patrons, réveillez-vous ! | L’Actualité
Le climat au travail au cœur de la dynamique organisationnelle | Luc Brunet et André Savoie
Cultiver l’intelligence relationnelle | Daniel Goleman

climat de travail


Idées pour une reconnaissance efficace des employés

À lire maintenant

Idées pour une reconnaissance efficace des employés
Lost in Transformation
Il n’y a pas que le salaire…
L’art d’expliquer son renvoi à de potentiels employeurs
4 trucs pour atteindre l’équilibre travail-vie personnelle
Astuces pour mieux négocier son salaire
Comment chercher un travail en toute subtilité quand on est déjà en emploi?
À court d’idées d’activités de team building?
Pepsico ou The Coca-Cola Company?
7 signes qui prouvent qu’il est temps de quitter votre emploi
Aligner son design web avec son image d’entreprise
Comment devenir un meilleur leader?