Guillaume Gilbert (chargé de communication, OVH Canada)

Est-ce que les détaillants québécois sont prêts pour le Vendredi Fou/Cyber Lundi?

par Guillaume Gilbert (chargé de communication, OVH Canada), le 22 novembre 2018


Comment les détaillants et les consommateurs en ligne peuvent vivre une expérience d’achat en ligne sans interruption lors du Vendredi Fou?

Le Vendredi Fou n’entraîne pas que de la congestion dans les centres commerciaux partout au Québec : un tiers des achats Black Friday sont effectués en ligne et, selon la National Retail Federation, les détaillants peuvent générer jusqu’à 30 % de leurs revenus annuels en novembre et en décembre. Avoir un site Web prêt à supporter un trafic important est crucial. L’expérience client doit être homogène — et elle peut l’être — si l’infrastructure informatique est mise à l’échelle et configurée. Cela dit, les consommateurs doivent également faire preuve de ruse dans leurs stratégies de magasinage en ligne pour s’assurer d’obtenir les meilleurs rabais.

Voici ce que les détaillants en ligne et les consommateurs peuvent utiliser pour tirer parti de la technologie au cours de l’une des journées les plus achalandées de l’année.

Les détaillants en ligne : créer un système principal infaillible

Trois secondes — c’est tout le temps qu’il faut à un utilisateur pour décider de quitter une page qui charge trop lentement. Par conséquent, la disponibilité rapide de la page Web du détaillant est essentielle et les commerçants doivent développer leur infrastructure pour s’assurer que les clients potentiels puissent y accéder.

Cependant, les serveurs hébergeant des sites Web ont des capacités limitées — ce qui peut être suffisant dans 95 % des cas —, mais en cas de périodes de pointe soudaines, une flexibilité supplémentaire est nécessaire. Les détaillants ne peuvent tout simplement pas se permettre que leurs sites Web cessent de fonctionner pendant les jours les plus occupés de l’année, car leurs serveurs ne peuvent pas gérer l’augmentation du trafic.

La solution la plus flexible et la plus agile vers laquelle les détaillants en ligne peuvent se tourner est le cloud public. Celui-ci est déployable sur demande en quelques minutes. Les clouds publics ajoutent une machine virtuelle ou une « instance » et supportent la charge du trafic excédentaire sur de nombreux serveurs. Le cloud public présente plusieurs avantages : ils sont automatisés à 100 %, peuvent être configurés rapidement et leur utilisation peut être achetée à l’heure.

Une autre option disponible pour les détaillants en ligne consiste à utiliser un CDN (réseau de distribution de contenu) qui distribuera de manière indépendante le type de contenu qui ralentit habituellement les sites Web, tels que les images ou les vidéos.

Les acheteurs en ligne : soyez astucieux

Tous les détaillants ne déploieront pas un cloud public ou un CDN pour garantir le bon fonctionnement de leur site Web. Les acheteurs devront donc faire preuve de beaucoup de ressources. Voici quelques astuces que les consommateurs avertis peuvent utiliser pour s’assurer qu’ils sont en mesure de décrocher l’aubaine du Vendredi Fou qui leur tient à cœur :

  • Éloignez-vous des heures de pointe : les Québécois tentent de se connecter en ligne le plus tôt possible pour ne pas manquer les items les plus populaires. Mais c’est précisément à ce moment que le risque de congestion sur les serveurs est le plus élevé. Souvent, il est préférable d’attendre plusieurs minutes et de laisser passer la tempête avant d’essayer de magasiner.
  • Soyez patient — Si une page ne répond pas, cela signifie que trop de requêtes ont été envoyées au serveur. L’actualisation d’une page sans attendre le délai d’expiration ne fera qu’aggraver la situation en ajoutant une requête supplémentaire au serveur.
  • Magasinez depuis un réseau solide : pour augmenter vos chances d’accéder à une page, assurez-vous de magasiner à partir d’un emplacement disposant d’une bonne couverture réseau (si vous utilisez un téléphone intelligent) ou d’une connexion fibre haut débit (si vous utilisez un ordinateur portable ou un ordinateur de bureau).
  • Protégez-vous — Nos informations personnelles sont vulnérables lorsque nous achetons en ligne. Les cookies, un petit fichier généré par le navigateur et stocké sur l’ordinateur d’un utilisateur, sont très utiles pour enregistrer un identifiant ou un mot de passe, mais sachez que ces échanges entre le navigateur et le site Web peuvent exposer certains types d’informations confidentielles à des risques liés à la sécurité des données. Vérifiez également si le site est sécurisé. L’URL « https : // » indique que les données sont cryptées et que les propriétaires de sites Web sont authentifiés. Faites également attention aux logos de sécurité — un verrou signifie que les données sont cryptées.

black friday


L’évolution du Multimédia de 1990 à nos jours

À lire maintenant

En 2019 le Marketing devra laisser sa place à l’Expérience Client
L’évolution du Multimédia de 1990 à nos jours
L’importance de mesurer les résultats de sa campagne d’influence
Comment créer de la valeur comme Batman?
Un autre regard sur les commandites
Êtes-vous le visionnaire, le perturbateur dans votre organisation ?
Portrait de femmes en agence Web
L’importance des avis en ligne (reviews)
Impliquer plusieurs partenaires numériques dans un même projet pourrait vous coûter cher!
L’œil du rédacteur — En français svp!
L’œil du rédacteur — Pareil, pas pareil : le rhume et la grippe
La gestion des ressources humaines dans un contexte de croissance