Alexandra Blaison (Kaliop)

«Abonnez-vous à l’infolettre» : 6 freins fréquents à éviter

par Alexandra Blaison (Kaliop), le 4 octobre 2018


Voici une série de bonnes pratiques pour inciter vos utilisateurs à accepter de recevoir vos informations.

Quand nous sommes noyés par des dizaines de publicités en tous genres sur notre boîte courriel, cliquer sur le bouton « s’abonner à notre infolettre » est souvent la dernière chose que nous avons envie de faire, à moins d’une très bonne raison.

Pourtant, pour les marques, les campagnes d’infolettres sont un levier efficace : simples à mettre en place et peu coûteuses, elles sont un moyen de convertir vos leads en clients, d’accroître vos revenus en ligne ou d’inciter vos abonnés à se rendre en magasin. C’est pourquoi il faut porter une attention particulière à ce champ sur votre site web.

Voici une série de bonnes pratiques pour inciter vos utilisateurs à accepter de recevoir vos informations.

Retour sur l’abonnement

Quel bénéfice vais-je retirer en tant qu’utilisateur à m’abonner à une infolettre ? Pour encourager vos visiteurs à accepter de donner leur adresse courriel, celui-ci doit en comprendre la valeur ajoutée : des informations exclusives qu’il ne trouvera pas sur le site, des conseils personnalisés, un rabais sur la prochaine commande...

Une bonne connaissance de vos visiteurs et de vos cibles vous permettra sans aucun doute de cerner leurs centres d’intérêt et ce qui les a motivés à visiter votre site plutôt qu’un autre.

kaliop 01

N’utilisez pas le mot « infolettre » ou « newsletter »

En effet rien de plus vague qu’un appel à l’action « souscrivez à l’infolettre » : vais-je recevoir des informations sur la compagnie ou des offres promotionnelles ? Le mot infolettre (ou newsletter) est en effet souvent perçu comme un courriel indésirable.  

Voici une liste d’exemples par lesquels vous pouvez remplacer le mot infolettre :

  • Recevez les conseils de nos experts pour (...)
  • Les dernières promotions avant tout le monde
  • Recevez notre eMagazine
  • Suivez les dernières tendances
  • Restez informés sur l’actualité de votre industrie
  • Nos astuces
  • Nos tutoriels vidéos

Précisez la fréquence de vos envois

En effet, c’est l’un des freins les plus courants pour un abonné potentiel. Et c’est un problème que vous pouvez facilement résoudre en indiquant la fréquence d’envoi de l’infolettre :

  • Inscrivezvous pour recevoir deux recettes par semaine
  • Chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité techno
  • Recevez notre magazine mensuel

Vous pouvez également envisager d’ajouter une case à cocher « j’accepte de recevoir l’infolettre » à raison d’une fois par mois.

kaliop 02

Bannissez les pop-up

Vous naviguez depuis quelques secondes sur un site Internet et un pop-up s’ouvre à l’écran : «inscrivez-vous à notre infolettre !».

C’est un des irritants les plus fréquemment observés et il y a de fortes chances que le visiteur rejette le message (en plus de gâcher la première impression sur la compagnie). Une des rares exceptions concernant le pop-up est l’affichage d’un gain immédiat qui encourage la conversion, comme on peut le voir sur le site de Simons, qui offre la livraison gratuite lors de l’inscription à leur infolettre.

kaliop 03

Segmentez votre inscription à l’infolettre

C’est l’une des stratégies les plus efficaces pour fidéliser votre audience, améliorer votre taux d’ouverture et éviter le désabonnement. Combien d’entreprises envoient des infolettres générales avec des promotions qui concernent des produits pour femmes à des hommes ou des conseils de puériculture à des utilisateurs n’ayant pas d’enfants ?

Un excellent exemple de segmentation par centres d’intérêt nous vient du site Protégez-Vous.

kaliop 05

Soyez visible !

À moins d’envoyer une anecdotique infolettre de vœux en fin d’année, votre lien d’inscription à l’infolettre ne devrait pas être coincé entre «histoire de l’entreprise» et «conditions générales de vente» dans un pied de page. Vous disposez désormais d’arguments pour montrer quels avantages vos visiteurs ont à s’abonner à votre infolettre.

Pour information, d’après nos études de carte de chaleur (heatmap), 100 % des visiteurs d’une page d’accueil verront le haut de la page (au-dessus de la ligne de flottaison), 50 % le milieu de la page et ils ne sont plus que 25 % à faire défiler jusqu’au pied de page.

kaliop 06

En conclusion

Si l’infolettre fait partie de votre stratégie de communication, la mise en place de ces quelques conseils simples vous permettra de disposer d’une base d’abonnés qualifiés pour répondre à vos objectifs d’affaires. Une infolettre doit être capable de maintenir le lien avec vos clients existants, mais peut servir également d’outil pour augmenter vos conversions.

kaliop 08


Check (it) out! — bonnes pratiques UX pour conclure vos ventes en ligne

À lire maintenant

L’œil du rédacteur — Pareil, pas pareil : le rhume et la grippe
La gestion des ressources humaines dans un contexte de croissance
Vos croyances nuisent-elles à votre recherche d’emploi?
L’œil du rédacteur — D’où vient la locution à brûle-pourpoint?
L’intégration de vidéos dans votre site Web
L’œil du rédacteur — La populaire perluète
L’évolution du parcours client et pourquoi il est plus important que jamais
Pourquoi il faut être soi-même en entrevue
L’œil du rédacteur — Bâtiment, bâtisse, édifice ou immeuble?
Vos événements perdent-ils de leur lustre?
Le marketing automatisé, qu’est-ce que c’est?
L’œil du rédacteur — Quand il faut sortir du cadre