Sylvie Lamothe (SQRP)

L’œil du rédacteur — D’où vient la locution à brûle-pourpoint?

par Sylvie Lamothe (SQRP), le 9 octobre 2018


Elle tire son origine de l’expression tirer à brûle-pourpoint, c’est-à-dire de très près. Autrefois, dans les duels au pistolet, lorsqu’on tirait un coup de feu sur l’adversaire à bout portant, on lui brûlait le pourpoint, un vêtement masculin d’époque couvrant le torse jusque sous la ceinture.

Cette idée d’attaque soudaine et efficace s’est transférée dans la locution à brûle-pourpoint. La locution adverbiale s’emploie aujourd’hui pour dire « sans préambule, inopinément, à l’improviste, brusquement », surtout en rapport avec des paroles et des actes.

— Ils ont décidé, à brûle-pourpoint, d’interrompre la partie.

— Il a annoncé à brûle-pourpoint qu’il quittait son poste.

sqrp

-

Sylvie Lamothe, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]

À lire maintenant

Comment éviter le diversity-washing dans votre marque employeur
5 stratégies pour développer votre liste de contacts et augmenter vos abonnés
ChatGPT et SEM: quel sera l'impact sur l’industrie?
«L’effet Bilbao» et ses idées lumineuses: 3 leçons de marketing
Que devrait-on choisir, la publicité payante ou l’optimisation de la visibilité organique?
Marque employeur: de l’expérience employé à l’engagement