Sylvie Lamothe (SQRP)

L’œil du rédacteur — D’où vient la locution à brûle-pourpoint?

par Sylvie Lamothe (SQRP), le 9 octobre 2018


Chaque mardi, le Grenier dévoile la Chronique de L'œil du rédacteur, en collaboration avec la Société québécoise de la rédaction professionnelle.

Elle tire son origine de l’expression tirer à brûle-pourpoint, c’est-à-dire de très près. Autrefois, dans les duels au pistolet, lorsqu’on tirait un coup de feu sur l’adversaire à bout portant, on lui brûlait le pourpoint, un vêtement masculin d’époque couvrant le torse jusque sous la ceinture.

Cette idée d’attaque soudaine et efficace s’est transférée dans la locution à brûle-pourpoint. La locution adverbiale s’emploie aujourd’hui pour dire « sans préambule, inopinément, à l’improviste, brusquement », surtout en rapport avec des paroles et des actes.

— Ils ont décidé, à brûle-pourpoint, d’interrompre la partie.

— Il a annoncé à brûle-pourpoint qu’il quittait son poste.

sqrp

-

Sylvie Lamothe, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


L’œil du rédacteur — En français svp!

À lire maintenant

Qu’est-ce que la création de contenu?
Profils atypiques en milieu de travail
Les 10 avantages de la programmatique
Vous utilisez toujours un acheteur de média?
BIG DATA : 3 éléments principaux à considérer à court terme
Les choses essentielles à faire pour votre boutique en ligne
12 signes que votre entreprise est prête pour le Marketing Automation
Les influenceurs de la gloire
Ubisoft et Yannis Mallat se mobilisent pour l’éducation au Québec
Vendre sur Instagram : tout ce que vous devez savoir
Améliorez votre visibilité sur A​​​​mazon (il n’y a pas que Google)!
Allier innovation et changement : un défi colossal!