Stéphane Parent (Le Concierge Marketing)

Un plan de commandite (plan de partenariats) doit répondre aux 10 questions suivantes

par Stéphane Parent (Le Concierge Marketing), le 4 septembre 2018


Votre plan répond-il à toutes ces questions ?

Je fais régulièrement des mandats où je dois analyser ou bâtir des plans de commandite. Quand je fais mon analyse, je débute toujours de la manière suivante : le plan répond-t-il aux questions de base que se posent les annonceurs ?

J’ai fait la liste de ces questions pour que vous soyez en mesure d’évaluer vous-mêmes si votre document réussira à intéresser d’éventuels commanditaires. Il doit parler à votre place. Vous n’aurez pas une seconde chance et vous serez jugé dès la première page. 

Cette liste est générique, il est possible, selon la nature de votre organisation, que des questions doivent s’ajouter. Gardez en tête qu’au-delà de contenir les réponses aux questions, le document doit avoir 5 caractéristiques essentielles :

  • Être clair
  • Être solide
  • Être pertinent
  • Être démonstratif
  • Être visuellement attirant

En complément, si vous cherchez un outil sur les différents éléments de contenu que devrait comporter un plan de commandite, nous avons publié un index gratuit que vous pouvez télécharger : L’index du plan de commandite efficace.

Voici donc les différentes questions auxquelles votre document doit répondre :

  • Quel est votre projet/propriété, de quoi est-il composé ?
  • Dans quel environnement, quel milieu, ou quel contexte évolue-t-il ?
  • Quelle est la clientèle ?
  • Ai-je accès à un portrait détaillé de la clientèle ?
  • De quoi est constituée la communauté ? (Statistiques de vos médias numériques, nombre et genre de membres, affluence aux événements…)
  • Comment le projet se distingue-t-il de la compétition ?
  • Quels sont les produits que vous offrez ?
  • Qui sont les responsables et en quoi sont-ils crédibles ?
  • Pourquoi devrions-nous faire affaire avec vous ?
  • Quels sont les privilèges/services/produits que vous attribuez à vos partenaires ?

Comme vous pouvez le constater, la liste demeure assez exhaustive. Les réponses à ces différentes questions peuvent varier énormément d’un projet à un autre. Par contre, gardez en tête que la personne qui lit le document ne vous connaît pas. Dans bien des cas, votre projet lui sera complètement étranger aussi. Plus les investissements sont importants, plus le document devient primordial dans le processus de décision. Imaginez un directeur marketing de Toronto qui doit faire un investissement de 15 000 $ dans votre événement, sur quoi se basera-t-il selon vous ?

Assurez-vous de le faire lire par des gens hors de votre milieu d’activités (parents, amis). L’objectif est d’être certain qu’il est facilement compris et assimilé. S’ils le lisent et que leur commentaire est : Je n’ai rien compris, vous saurez que vous devrez recommencer. Par contre si le commentaire est : Wow ! Tu as un sacré beau projet même si ce n’est pas dans mon domaine, là vous serez sûr que vous tenez quelque chose de substantiel.

Votre plan répond-il à toutes ces questions ?

Plan


La commandite, ça n’existe pas!

À lire maintenant

L’œil du rédacteur — Bâtiment, bâtisse, édifice ou immeuble?
Vos événements perdent-ils de leur lustre?
Le marketing automatisé, qu’est-ce que c’est?
L’œil du rédacteur — Quand il faut sortir du cadre
L’apprentissage de langues étrangères : une des clés de la réussite professionnelle
L’œil du rédacteur — L’Internet, une surface ou un volume?
Optimiser les formulaires de votre site Web
Les politiciens aussi utilisent Instagram
L’œil du rédacteur — Le doublet, un vrai doublé!
Hé vous, les candidats des partis politiques québécois, quelle est votre histoire?
Stratégie d’affaires simplifiée pour superhéros
L’œil du rédacteur — Sauvez votre âme, rien d’autre!