Sylvain Desrochers

Air Canada va loin !

par Sylvain Desrochers, le 4 novembre 2011


Pépinière publicitaire
Réflexions de Sylvain Desrochers avec ses étudiants du cours Publicité et culture au Certificat de publicité (UdeM)

Un des aspects les plus frappants de la campagne en cours d’Air Canada, à l’exception de son poids média, consiste en son approche visuelle et identitaire très différente de ce qui se fait dans le milieu de l’aviation. Dans chaque parution, on voit une seule personne dans un environnement réduit à sa plus simple expression (fauteuil, sofa, etc.) mais rien des représentations habituelles des intérieurs d’avion ou d’aérogares. Ce qui semble à première vue surprendre mes étudiants...

Nancy Lee Jobin, vice-présidente chez Marketel, explique qu'un des objectifs consistait à faire valoir un produit supérieur tout en simplifiant le message à l’extrême. Ainsi, la direction artistique joue un rôle prépondérant dans la mise en page très épurée, basée toutefois sur le style de vie, le glamour et le prestige à bord d’Air Canada. Le transporteur national, souvent choisi pour sa très grande variété de destinations, met ici l'accent sur divers avantages tels les fauteuils-lits faisant disparaître le décalage horaire.

Puis en discutant avec ma classe, émerge l’opinion que, dans le fond, on y est allé avec les besoins des clients appréciant le confort, le côté pratique et le luxe. Il est permis de croire que Marketel a ici pleinement joué son rôle de fonction conseil: une seule exécution, stylisée donc, pour chaque élément à communiquer: destinations, divertissement, espaces, prise électriques, miles Aéroplan. Donc, un genre de tour de force quand on sait que trop souvent, les clients annonceurs voudraient tout dire dans leur publicité. Cette campagne met de l’avant un des concepts que je présente souvent à mes étudiants: concevoir la pub comme si elle n’allait être diffusée qu’en affichage extérieur.

Bref, la classe affaires ou super affaires change l’esprit, la forme et le fond. «Aller loin»: oui mais pourquoi pas avec un peu plus de luxe, de confort et d’agrément? Mission accomplie avec style et élégance.


Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position

À lire maintenant

Marketing réactif: 5 questions que les marques doivent se poser avant de prendre position
Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles