Stéphane Parent

Les OBNL dans un contexte de plein emploi

par Stéphane Parent, le 28 mai 2018


Depuis quelque temps, il n’est pas rare de rencontrer des gestionnaires qui ont des postes à combler sans trouver preneur.

Si vous êtes moindrement sur les médias sociaux, vous avez constaté comme nous la multitude de postes ouverts qui défilent quotidiennement. Quel que soit votre milieu ou votre région, il y a une foule d’emploi à combler. Certaines régions, comme la Beauce, ont un taux de chômage inférieur à 3 %, ce qui représente presque le plein emploi. Le marché du travail est favorable aux chercheurs d’emploi. Le milieu des OBNL en ressent les effets et cela entraîne de graves conséquences.   Un grand nombre d’organismes à but non lucratif du Québec ont des ressources limitées et ne peuvent compétitionner avec le milieu privé. Ajoutez à cela le salaire minimum en augmentation et le financement qui ne suit pas cette augmentation, et vous avez des ingrédients parfaits pour une crise reliée aux ressources humaines.   

Depuis quelque temps, il n’est pas rare de rencontrer des gestionnaires qui ont des postes à combler sans trouver preneur. Il y a deux effets : ça ralentit la réalisation de la mission et ça met une pression supplémentaire sur les ressources humaines déjà en place. 

Quoi faire dans ce contexte ?

Voici de bonnes pratiques à mettre en place pour améliorer votre bassin de candidats

Changez votre philosophie :

Dans les années 60, Yvon Deschamps disait que le paradis du travailleur, « c’est un boss et une job steady ». En 2018, tout a bien changé : les employés veulent de la flexibilité, du temps en famille, des avantages sociaux, des défis et, surtout, de la reconnaissance. Il faut donc changer notre façon de voir et s’adapter. Pour ceux qui ont toujours donné corps et âme au travail, c’est un changement majeur difficile à accepter, mais nécessaire.

Soyez visible, le recrutement est un défi de communication

Rares sont ceux qui vont postuler si vous êtes un obscur OBNL que personne ne connaît. Toute comme le financement et le déploiement de service, en vous faisant connaître, vous augmentez votre attractivité. Vous devez vous faire connaître comme un milieu de travail attrayant et stimulant.

Faites battre leur cœur

Au-delà du salaire, l’impact d’un OBNL peut jouer un rôle prépondérant dans un choix de carrière. Pour certains types d’individus, la mission et la cause peuvent devenir des éléments importants dans le choix d’un emploi. Assurez-vous de bien faire comprendre l’impact de votre mission et la portée de votre offre de service. Tout comme un donateur, un candidat qui sent ses émotions interpellées et qui se sent engagé sera plus enclin à postuler chez vous.

Démontrez les autres avantages non salariaux

Le salaire c’est une chose, mais ce n’est pas le seul élément pour convaincre une personne de postuler. Voici certains avantages à considérer que les OBNL peuvent offrir :

  • La flexibilité d’horaire
  • Le travail à temps partiel
  • La possibilité de télétravail
  • Les bénéfices marginaux (ex. : une politique d’achat à rabais de vêtement pour une friperie)
  • La contribution au régime de retraite
  • Un programme d’assurance de groupe
  • Un programme de formation continue

Faites le tour de votre réseau et de vos employés pour connaître quels seraient les avantages les plus intéressants pour les candidats de votre milieu.

Professionnalisez la gestion des bénévoles

Dans un contexte où les employés se font rares, les bénévoles deviennent plus qu’essentiels. Il faut donc maximiser l’utilisation et mieux encadrer de cette précieuse ressource. Le métier de gestionnaire de bénévoles se professionnalise, et de plus en plus d’outils et de formations se développent pour en maximiser les retombées. Si vos bénévoles sont gérés par un bénévole, pensez à aller chercher une ressource professionnelle. Ainsi, vous en augmentez le nombre, la qualité et la mobilisation.

Utilisez vos réseaux

Donateurs, bénévoles, clients, bénéficiaires, toutes ces clientèles devraient être mises à contribution quand vous recherchez la perle rare. Utilisez vos ambassadeurs pour relayer l’information. Qui sait, peut-être même que dans ce groupe, il y aura un candidat intéressé à joindre à votre aventure.

En recrutement et en gestion des ressources humaines, l’avenir s’annonce de plus en plus complexe et les OBNL ne seront pas épargnés. Agissez rapidement, car ce n’est pas un défi qui va se relever simplement.

OBNL


Pourquoi les gens viennent-ils à vos événements ?

À lire maintenant

Comment obtenir 100 sur PageSpeed Insights…
L’œil du rédacteur — Un vocabulaire intelligent
Pourquoi les gens viennent-ils à vos événements ?
Vous savez ce que vous ne voulez pas, mais ne savez pas ce que vous voulez?
L'œil du rédacteur — Attendre et faire le pied de grue
Que referiez-vous différemment?
Comment on a atteint 100K de vues organiques sur Facebook sur une seule publication
L'œil du rédacteur — Courir les ordures…
Entre liberté et sécurité
L'œil du rédacteur — À tout prix!
Trop jeune ou trop vieux, le monde est partagé en deux…
L'œil du rédacteur — Il ne faut jamais dire jamais…