Sylvie Lamothe (SQRP)

L'œil du rédacteur — Être ou ne pas être dans son assiette

par Sylvie Lamothe (SQRP), le 17 avril 2018


Quand on dit d’une personne qu’elle n’est pas dans son assiette, de quelle assiette parle-t-on ?

Le mot « assiette » est originellement lié au verbe « asseoir ». Il désignait autrefois la « manière d’être assis » et, pour les amoureux d’équitation, la « position du cavalier sur sa monture ». Au figuré, il a finalement pris le sens de « état de l’esprit » ou de « façon d’être ». C’est cette dernière signification qui a fait naître l’expression.

Ne pas être dans son assiette signifie donc « se sentir mal, moralement ou physiquement. »

En résumé, quand on n’est pas dans son assiette, on ne s’intéresse pas tellement à ce qu’il y a dedans.

sqrp

-

Sylvie Lamothe, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]

À lire maintenant

Une jeunesse peu inspirée qui disparait du marché du travail
Le «Dilemme DEI» en entreprise: un parcours sans GPS
Ami, amant, parent, employé: l’art de jongler entre ses rôles
Conseils RH: comment faire face à la pénurie de main-d'oeuvre
Bilan de la reprise événementielle
Des journées de 5 heures? Pourquoi pas!