Sylvie Lamothe (SQRP)

L'œil du rédacteur — Quand l’extrême tombe dans l’excès

par Sylvie Lamothe (SQRP), le 30 janvier 2018


Les adverbes «extrêmement» et «excessivement» sont très souvent interchangés, surtout à l’oral.

Entre l’extrême et l’excès, il y a pourtant une marge déterminante. Extrêmement est surtout employé dans le sens de « très, à un degré élevé », comme dans « il a fait extrêmement froid durant les fêtes ».

Quant à excessivement, il suggère l’excès, la démesure et signifie « trop, de façon exagérée ». Excessivement forme souvent un duo avec une caractéristique négative, car l’excès s’applique rarement à une qualité, n’est-ce pas ? L’ensemble sème l’idée que la mesure acceptable a été dépassée...

Ainsi, quand nos politiciens qualifient un dossier d’excessivement important, est-il trop important ? Peut-être…

-

Sylvie Lamothe, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


L’œil du rédacteur — Pareil, pas pareil : le rhume et la grippe

À lire maintenant

Comment créer de la valeur comme Batman?
Un autre regard sur les commandites
Êtes-vous le visionnaire, le perturbateur dans votre organisation ?
Portrait de femmes en agence Web
L’importance des avis en ligne (reviews)
Impliquer plusieurs partenaires numériques dans un même projet pourrait vous coûter cher!
L’œil du rédacteur — En français svp!
L’œil du rédacteur — Pareil, pas pareil : le rhume et la grippe
La gestion des ressources humaines dans un contexte de croissance
Vos croyances nuisent-elles à votre recherche d’emploi?
L’œil du rédacteur — D’où vient la locution à brûle-pourpoint?
«Abonnez-vous à l’infolettre» : 6 freins fréquents à éviter