Sylvie Lamothe (SQRP)

L'œil du rédacteur — Quand l’extrême tombe dans l’excès

par Sylvie Lamothe (SQRP), le 30 janvier 2018


Les adverbes «extrêmement» et «excessivement» sont très souvent interchangés, surtout à l’oral.

Entre l’extrême et l’excès, il y a pourtant une marge déterminante. Extrêmement est surtout employé dans le sens de « très, à un degré élevé », comme dans « il a fait extrêmement froid durant les fêtes ».

Quant à excessivement, il suggère l’excès, la démesure et signifie « trop, de façon exagérée ». Excessivement forme souvent un duo avec une caractéristique négative, car l’excès s’applique rarement à une qualité, n’est-ce pas ? L’ensemble sème l’idée que la mesure acceptable a été dépassée...

Ainsi, quand nos politiciens qualifient un dossier d’excessivement important, est-il trop important ? Peut-être…

-

Sylvie Lamothe, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


L’œil du rédacteur — Pareil, pas pareil : le rhume et la grippe

À lire maintenant

12 signes que votre entreprise est prête pour le Marketing Automation
Les influenceurs de la gloire
Les choses essentielles à faire pour votre boutique en ligne
Ubisoft et Yannis Mallat se mobilisent pour l’éducation au Québec
Vendre sur Instagram : tout ce que vous devez savoir
Améliorez votre visibilité sur A​​​​mazon (il n’y a pas que Google)!
Allier innovation et changement : un défi colossal!
Les 4 niveaux de la connaissance
Le Fantastique rénovateur : le nouveau collaborateur de Véronique et les Fantastiques
Un climat de travail sain et agréable est créateur d’engagement!
10 choses à faire avant de postuler sur un poste
Les influenceurs ne sont pas nécessairement des créateurs de contenu