Sylvie Lamothe (SQRP)

L'œil du rédacteur — Pour les accros des acronymes

par Sylvie Lamothe (SQRP), le 23 janvier 2018


Un sigle représente une abréviation composée des lettres initiales de plusieurs mots. Par exemple, CHSLD pour Centre hospitalier de soins de longue durée. Un sigle s’écrit toujours en majuscules et chacune des lettres est prononcée.

Quand cette abréviation se prononce comme un mot ordinaire, c’est un acronyme. Par exemple, OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) se prononce o-tan.

Autre détail important, les majuscules des sigles et des acronymes ne prennent pas d’accent. Comme ils ont une certaine autonomie par rapport aux mots dont ils sont issus, pour la prononciation notamment, les sigles et les acronymes ne conservent pas les accents de ces mots.

-

Sylvie Lamothe, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes