Sylvie Lamothe (SQRP)

L'œil du rédacteur — Pour les accros des acronymes

par Sylvie Lamothe (SQRP), le 23 janvier 2018


Le mot acronyme est souvent utilisé pour désigner un sigle. La différence ?

Un sigle représente une abréviation composée des lettres initiales de plusieurs mots. Par exemple, CHSLD pour Centre hospitalier de soins de longue durée. Un sigle s’écrit toujours en majuscules et chacune des lettres est prononcée.

Quand cette abréviation se prononce comme un mot ordinaire, c’est un acronyme. Par exemple, OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique Nord) se prononce o-tan.

Autre détail important, les majuscules des sigles et des acronymes ne prennent pas d’accent. Comme ils ont une certaine autonomie par rapport aux mots dont ils sont issus, pour la prononciation notamment, les sigles et les acronymes ne conservent pas les accents de ces mots.

-

Sylvie Lamothe, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


L’œil du rédacteur — Pareil, pas pareil : le rhume et la grippe

À lire maintenant

Comment créer de la valeur comme Batman?
Un autre regard sur les commandites
Êtes-vous le visionnaire, le perturbateur dans votre organisation ?
Portrait de femmes en agence Web
L’importance des avis en ligne (reviews)
Impliquer plusieurs partenaires numériques dans un même projet pourrait vous coûter cher!
L’œil du rédacteur — En français svp!
L’œil du rédacteur — Pareil, pas pareil : le rhume et la grippe
La gestion des ressources humaines dans un contexte de croissance
Vos croyances nuisent-elles à votre recherche d’emploi?
L’œil du rédacteur — D’où vient la locution à brûle-pourpoint?
«Abonnez-vous à l’infolettre» : 6 freins fréquents à éviter