Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur — L’art de la précision dans le choix des mots

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 5 décembre 2017


Les amoureux de la langue française en soulignent souvent la richesse quand vient le temps d’exprimer une idée, de marquer une nuance ou de clarifier un propos. Prenons par exemple le terme fausses représentations qui, en plus d’être très vague, est calqué sur l’expression anglaise false representations. Or, si les mots false et fausses sont corrects pour qualifier quelque chose de contraire à la vérité, il n’en est pas de même pour le mot représentations qui est fautif dans ce contexte. On précisera plutôt le propos en utilisant les termes : fausses déclarations, déclarations mensongères, escroqueries, fraudes, tromperies, manœuvres frauduleuses, publicités trompeuses, renseignements trompeurs, abus de confiance, etc.

À vous de choisir !

-

Sylvie Goulet, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes