Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur — L’art de la précision dans le choix des mots

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 5 décembre 2017


Les amoureux de la langue française en soulignent souvent la richesse quand vient le temps d’exprimer une idée, de marquer une nuance ou de clarifier un propos. Prenons par exemple le terme fausses représentations qui, en plus d’être très vague, est calqué sur l’expression anglaise false representations. Or, si les mots false et fausses sont corrects pour qualifier quelque chose de contraire à la vérité, il n’en est pas de même pour le mot représentations qui est fautif dans ce contexte. On précisera plutôt le propos en utilisant les termes : fausses déclarations, déclarations mensongères, escroqueries, fraudes, tromperies, manœuvres frauduleuses, publicités trompeuses, renseignements trompeurs, abus de confiance, etc.

À vous de choisir !

-

Sylvie Goulet, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]

À lire maintenant

Regard vers le futur: quelles seront les plateformes sociales de demain?
Vous cherchez une agence? Collez-vous aux meilleures pratiques pour trouver le meilleur partenaire d'affaires
Gestion des enjeux sociaux: la réflexion à effectuer avant de communiquer
LinkedIn: le nouvel Amazon du B2B?
S’adapter au monde du travail québécois
Les défis des personnes trans au travail