Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur — L’art de la précision dans le choix des mots

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 5 décembre 2017


Les amoureux de la langue française en soulignent souvent la richesse quand vient le temps d’exprimer une idée, de marquer une nuance ou de clarifier un propos. Prenons par exemple le terme fausses représentations qui, en plus d’être très vague, est calqué sur l’expression anglaise false representations. Or, si les mots false et fausses sont corrects pour qualifier quelque chose de contraire à la vérité, il n’en est pas de même pour le mot représentations qui est fautif dans ce contexte. On précisera plutôt le propos en utilisant les termes : fausses déclarations, déclarations mensongères, escroqueries, fraudes, tromperies, manœuvres frauduleuses, publicités trompeuses, renseignements trompeurs, abus de confiance, etc.

À vous de choisir !

-

Sylvie Goulet, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym

À lire maintenant

Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles
Avez-vous un mentor?