Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur — Aller sous d’autres cieux voir les plus beaux ciels

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 3 octobre 2017


En français, certains mots comme ciel ont un pluriel double, c’est-à-dire qu’ils s’écrivent ciels ou cieux selon le contexte.

Par exemple :

Ciels avec un « s » sert à décrire l’aspect du ciel comme dans J’adore les ciels changeants des pays tropicaux ou lorsqu’il est question de dessin et de peinture comme dans Les ciels qu’il a peints sont remarquables.

Cieux s’utilise dans la langue religieuse quand il est question du paradis comme dans Notre Père qui êtes aux cieux ou lorsque le mot cieux a le sens de pays ou de contrée comme dans S’en aller vers d’autres cieux.


L'œil du rédacteur — Pour les accros des acronymes

À lire maintenant

La loyauté envers une marque, un concept désuet?
Désolé Julie, je veux parler à Jérôme
L'œil du rédacteur — Sauvons nos problèmes !
Le domaine de l’événementiel t’intéresse?
Parlez-moi de vos connaissances informatiques
Comment utiliser les réseaux sociaux quand on est une entreprise de détail
Le couteau suisse pour l’événementiel et le tourisme — Le modèle d’évaluation des pratiques sociales (MEPS)
Facebook Zero, vraiment?
L'œil du rédacteur — Pour les accros des acronymes
Rapport sur la Loi canadienne anti-pourriel — En pause le temps d’être clarifiée
L'œil du rédacteur — Beau temps, mauvais temps
Que doit-on savoir sur le numérique pour 2018?