Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur — Apprivoiser la rédaction épicène : quelques trucs de base

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 13 avril 2017


Comme je le mentionnais dans ma précédente chronique épicène est un nom bisexué pouvant être employé indifféremment au masculin ou au féminin. En rédaction épicène, on peut utiliser toute une gamme de procédés dans un même texte. Par exemple, pour éviter les doublets de noms (directeur ou directrice) ou de pronoms (ceux et celles), il y a plusieurs options :

• le nom collectif (le personnel - plutôt que les employés et les employées) ;
• le nom de fonction (la police - plutôt que les policiers et les policières) ;
• le nom épicène (les responsables de projet - plutôt que les chargées et chargés de projet) ;
• l’adjectif épicène (apte - plutôt que qualifié) ;
• le pronom épicène (les membres avec qui - plutôt que les membres avec lesquels) et finalement ;
• la phrase épicène (gérer le service – plutôt que il ou elle gère le service).

Pour plus de détails, consultez la formation offerte par l’Office québécois de la langue française.

-

Sylvie Goulet, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


Le marché de l’emploi en temps de Covid

À lire maintenant

Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles
Avez-vous un mentor?
Astuces pour nourrir votre santé mentale au boulot