François Laganière (Publireportage)

Tapage aime le vélo!

par François Laganière (Publireportage), le 17 juin 2011


Tapage trouve particulièrement intéressante la nouvelle publicité télé de Vélo Québec. Dans un message sans voix hors champ où des bicyclettes et des voitures jouent les rôles principaux, une musique envoutante à la Cirque du Soleil appuie l'intrigue tout au long du message. Une ouverture sur une fin de journée de pluie accompagnée d'effets sonores dramatiques crée le suspense. Après quelques secondes, le téléspectateur réalise que ce n'est pas une marque de voiture qui est l'objet de la publicité mais le mystère persiste tout de même sur l'identité du produit ou service en vedette. Des plans sans acteurs présentent tout à tour des paires harmonieuses de voiture et de bicyclette, et on imagine les personnages derrière chacune: le bricoleur et sa bicyclette, le collectionneur et sa bicyclette, la femme et sa bicyclette, le retraité et sa bicyclette, etc.

Chaque plan est un tableau abstrait qui illustre une scène de vie à laquelle chacun s'identifie. À la toute fin, le téléspectateur découvre qu’il s’agit d’une publicité signée Vélo Québec qui incite les automobilistes et cyclistes à se respecter sur la route comme dans leur garage. Tapage trouve que, comme le propose la signature de cette publicité, Vélo Québec et Publicis Montréal font bon ménage!

François Laganière, vice-président, Développement des affaires
[email protected] - 450-971-1395 poste 136 - www.tapagecommunication.com


C2C quand le consommateur reprend le contrôle sur les marques

À lire maintenant

C2C quand le consommateur reprend le contrôle sur les marques
Vous pensez démissionner?
Licencier un employé en toute dignité
Sunwing, les influenceurs et… El Clan Pannetón!
Lassitude au boulot: souffrez-vous de «boreout»?
Comment communiquer à mieux avec son enfant?
Se gérer, une crise à la fois
Nourrir sa santé mentale, une bouchée à la fois
Astuces pour embaucher le bon talent
Tendances 2022 en Marketing numérique, rien de nouveau ?
Les Tops médiatiques de la 2e moitié de 2021
De nouvelles relations «gagnant-gagnant» pour 2022?