Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur — COMPENSER, ce fauteur de trouble

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 7 mars 2017


Le verbe transitif compenser est un petit fauteur de trouble qui recèle une particularité que bien peu de gens connaissent. En effet, s’il est possible de compenser une chose, il est impossible de compenser une personne. Par exemple, on peut compenser un inconvénient par un avantage ou compenser un préjudice subi. En revanche, on ne peut pas compenser une personne pour ses pertes. On dédommage ou on indemnise une personne de ses pertes.

-

Sylvie Goulet, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]

À lire maintenant

Regard vers le futur: quelles seront les plateformes sociales de demain?
Une jeunesse peu inspirée qui disparait du marché du travail
Le «Dilemme DEI» en entreprise: un parcours sans GPS
Ami, amant, parent, employé: l’art de jongler entre ses rôles
Conseils RH: comment faire face à la pénurie de main-d'oeuvre
Bilan de la reprise événementielle