Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur — Prendre son air, erre, ère d’aller?

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 15 décembre 2016


L’expression québécoise  prendre son air d’aller s’écrit en fait prendre son ERRE d’aller. Nom féminin, erre décrit la vitesse résiduelle d’un navire sur lequel le propulseur n’agit plus. On écrira donc de la même manière se donner une erre d’aller ou perdre son erre d’aller. Eh bien, c’est parti!

-

Sylvie Goulet, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]

À lire maintenant

Regard vers le futur: quelles seront les plateformes sociales de demain?
L’effet WOW pour améliorer son taux de fidélisation des employés
L’événementiel ou l’art de la gratitude corporative
De la hustle culture à la durabilité
Conseils RH: gérer les milléniaux... avec plaisir!
Histoire de chiottes, boulot et anxiété