Société québécoise de la rédaction professionnelle

L'œil du rédacteur — Prendre son air, erre, ère d’aller?

par Société québécoise de la rédaction professionnelle, le 15 décembre 2016


L’expression québécoise  prendre son air d’aller s’écrit en fait prendre son ERRE d’aller. Nom féminin, erre décrit la vitesse résiduelle d’un navire sur lequel le propulseur n’agit plus. On écrira donc de la même manière se donner une erre d’aller ou perdre son erre d’aller. Eh bien, c’est parti!

-

Sylvie Goulet, rédactrice agréée de la SQRP

Pour nous écrire : [email protected]


La création d’un événement des Fêtes unique, un levier de votre marque employeur

À lire maintenant

La création d’un événement des Fêtes unique, un levier de votre marque employeur
François Legault est sur TikTok. Qu’attendez-vous pour y être?
Coup médiatique: le Groupe Tanguay
Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Quelles sont les règles à suivre pour vos événements des Fêtes?
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail