Pierre-Jacques Gauthier, Reptile

Quoi savoir pour préparer ton cybercommerce à la période des fêtes

par Pierre-Jacques Gauthier, Reptile, le 21 novembre 2016


En novembre et décembre 2015, les ventes en ligne vivaient un bond historique de plus de 20%, selon SpendingPulse. On peut attribuer une partie des mérites aux événements comme le “Cyber Monday”, qui est l’équivalent du “Black Friday”, mais en ligne. Ces événements créent l’opportunité d’acheter ses articles en ligne avant le mois de décembre et ont pris beaucoup de popularité ces deux dernières années.


Fort à parier que 2016 sera une autre année record pour le commerce en ligne. Pour mieux te préparer à une autre saison bien occupée, prends deux minutes pour lire ces quelques lignes où je te parle de quatre éléments à avoir en tête pour une période des fêtes en ligne remplie de succès. Prêt? GO !

1. La clientèle achète de plus en plus tôt


Autant je suis d’accord que c’est bizarre de voir des décorations de Noël dans les magasins un 8 octobre, on remarque que la tendance d’acheter d’avance s’amplifie.

Par exemple, en observant nos voisins du sud l’an dernier, on se rend compte qu’environ 40% des achats des fêtes aux États-Unis ont été entamés avant même Halloween.

  • Au Canada, 28% achètent avant l'Halloween;
  • 47% achètent avant le "Cyber Monday";
  • 44% profitent des rabais après les fêtes.

Une bonne raison d’être présent, non seulement dès le mois d’octobre, mais après les fêtes aussi!


2. La livraison gratuite est un standard


Les frais de livraison sont la principale raison d’abandon de panier, selon ComScore et UPS. Les gens qui achètent régulièrement en ligne sont habitués de le faire sans frais de livraison. Ils fréquentent des sites comme Amazon, qui expédie ses produits gratuitement avec des délais raisonnables.

Mon grain de sel : l’important, c’est surtout d’observer si vos compétiteurs directs offrent la livraison gratuite. Cependant, dites-vous que s’ils ne l’offrent pas, voilà une belle occasion pour vous de vous distinguer!

3. Le commerce mobile continue de grimper


ComScore rapporte que la période des fêtes 2015 a généré 59% plus de revenus via téléphone intelligent que la même période en 2014. La distribution des acheteurs est la suivante: Les plus jeunes sont plus actifs sur leurs mobiles, mais on constate que les générations y sont toutes représentées.

On peut prévoir que la génération suivante devrait donc être encore plus active sur les nouvelles technologies.


4. Tes rivaux sont de plus en plus compétitifs


C’est important de suivre les activités de ses compétiteurs, notamment durant la période des fêtes. Chaque année, les entreprises canadiennes améliorent l’efficacité de leur présence en ligne et donc investissent de bons montants pour aller chercher leur partie du gâteau. Il y a fort à parier que ton compétiteur, que tu as éclipsé à Noël dernier, a travaillé fort pour ne pas que ça se reproduise cette saison.

Si j’étais toi, je jetterais un coup d’oeil à son site, ses promotions et à ses offensives marketing.


Apprenez à reconnaître le syndrome de l’imposteur et chassez-le!

À lire maintenant

Apprenez à reconnaître le syndrome de l’imposteur et chassez-le!
Sociofinancement: oui, mais.
La nouvelle réalité des OSBL: adapter ses stratégies en temps de crise
Optimiser son ROI, un sport accessible à tous !
L’internalisation et l’externalisation du marketing numérique
Bon coup médiatique: Marc Bergevin
Une saison à ne jamais oublier
Mauvais coup médiatique: CHOI Radio X
Agence VS Client
Le marketing d’influence, ça mange quoi en automne?
Marketing web : peut-on le faire soi-même ?
Bon coup médiatique: Nathalie Normandeau