François Descarie (Substance stratégies)

5 signes pour prévoir les changements d'emplois

par François Descarie (Substance stratégies), le 8 avril 2011


François Descarie, Substance stratégies

LinkedIn, le réseau social destiné aux gens d'affaires, recèle des éléments d'informations sur ses membres (plus de 90 millions d'entre eux aux dernières nouvelles). Quoiqu'il soit toujours possible de modifier ses paramètres de confidentialité, vous pouvez partager ou faire connaître vos nouvelles relations, votre profil, vos trouvailles (à la Twitter) et vos statuts (à la Facebook).

Soyez toutefois conscients que ce que vous émettez peut en dévoiler plus que ce que vous escomptiez. Il m'est en effet arrivé à quelques reprises de contacter certains amis pour leur demander à quel moment ils changeraient d'emploi. Le problème, c'est que ces gens n'avaient pas encore annoncer qu'ils quittaient leur poste mais qu'ils étaient effectivement en processus pour le faire!

Règle générale, un seul des signaux suivant n'est pas suffisant pour confirmer un changement de poste. Mais disons que la présence de plus de deux éléments peut semer des doutes légitimes quant à l'évolution de carrière de votre ami(e).

1- La connection avec un recruteur (headhunter). Le recruteur peut être reconnu par son titre, l'entreprise qu'il représente, mais aussi par son nombre élevé de contacts. Pour être attrayant pour leurs clients potentiels, certains recruteurs indiquent même le nombre exact de leurs relations à même leur profil (car Linkedin limite l'affichage à l'icône 500+).

2- L'entrée en relation avec un concurrent. Autant il est fréquent de voir un individu connecter avec un ami, un client ou un collègue, autant il est rare voir une personne se "linker" avec un compétiteur.

3- L'établissement d'un contact avec plusieurs individus d'une firme donnée. Cette situation est encore plus explicite si un des contacts de l'armada oeuvre en... ressources humaines. Quelquefois, la situation est tellement limpide qu'on peut presque deviner la composition du comité qui a interviewé votre ami!

4- Une mise à jour particulière du profil. Les changements au poste actuellement occupé ou de formation académique sont plutôt inoffensifs. D'autre part, certaines modifications au dossier peuvent plus suspectes, surtout si elles touchent aux emplois occupés dans le passé. De nouveaux intérêts déclarés qui ne cadrent pas avec ce que vous connaissiez de votre ami sont aussi des signes à considérer.

5- Des demande d'endossements ou de références. Bien que certaines personnes recommandent spontanément de leurs contacts, mon expérience me montre qu'elles sont habituellement demandées par celui ou celle qui s'apprête à changer de poste. De toute façon, quand votre ami reçoit trois recommandations la même semaine, vous êtes en droit de devenir curieux!

En résumé, Linkedin est un outil extraordinaire pour réseauter et pour organiser vos contacts. Si vous ne souhaitez pas révéler vos plans de carrière, vous devez toutefois être conscients de la portée de vos gestes numériques.

Avez-vous d'autres indices à partager? N'hésitez pas à le faire via l'option commentaires associée à ce billet.


Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions

À lire maintenant

Désinformation et menaces informatiques: l’intelligence artificielle au cœur des solutions
Pourquoi les villes et municipalités devraient-elles choisir WordPress?
5 astuces pour réussir votre marketing numérique pour OBNL
Bon coup médiatique: Hydro-Québec
Ergonomie 101
Hausse salariale: comment s’y prendre?
Bon coup médiatique: la santé mentale
Évitez de vous brûler au travail
Mauvais coup médiatique: Anne Casabonne
Aux urnes, communicateurs!
Bons coups médiatiques: Leylah Fernandez et Félix Auger-Aliassime
Cinq conseils pour rehausser l’expérience des portes ouvertes