François (Frank) Sauvé

Cannes 2010 : Humilité, accessibilité et courage

par François (Frank) Sauvé, le 27 juin 2010


Pour moi, Cannes, c'est la grande fête de fin d'année de l'industrie publicitaire mondiale. Je crois que venir ici nous permet de faire le point, de savoir où est rendue notre industrie sur le plan des idées, de leur réalisation et de leur déploiement.

Pour moi, Cannes, c'est la grande fête de fin d'année de l'industrie publicitaire mondiale. Je crois que venir ici nous permet de faire le point, de savoir où est rendue notre industrie sur le plan des idées, de leur réalisation et de leur déploiement.

Quand on se promène dans le palais du festival, on est carrément en admiration. On réalise à quel point les idées sont simples, efficaces et parfaitement exécutées. Tout est pensé, tout est parfait. Les imprimés, la plupart du moins, sont carrément des oeuvres d'art. Les films sont d'une qualité exceptionnelle. Les radios proposent de nouvelles façons d'utiliser ce média. Les promos engagent un discours avec le consommateur comme jamais auparavant. L'affichage suggère de nouveaux formats, de nouveaux emplacements. Bref, on est loin des formules prédéterminées et la zone de confort n'existe pas.

Une fois le coup encaissé, après cette leçon publicitaire d'une semaine, on réalise qu'on est capable. Que le Québec est aux portes de Cannes. On en a eu la preuve. De nombreux shortlists et deux Lions remportés par des agences de chez nous. L'agence Marketel a obtenu un bronze en radio et PALM+HAVAS a récolté un bronze en film. Pas mal quand même.

Alors, que nous manque-t-il pour être plus présent à Cannes? Ou je dirais plus simplement, qu'a-t-on besoin pour faire avancer la création publicitaire québécoise? Ma réponse : du courage. Le courage de sortir des sentiers battus et d'explorer de nouvelles avenues afin de proposer à nos clients de nouvelles façons de communiquer. Le courage d'être audacieux, de se mettre en danger. Même les annonceurs doivent avoir du courage. Innover demande beaucoup de courage. Faire quelque chose qui n'a jamais été fait demande du courage. Vous savez, une nouvelle idée vient avec une part de risque. Mais risquer, c'est aussi prendre la chance d'obtenir des résultats exceptionnels, des résultats jamais vus. Bon courage!


L’évolution du Multimédia de 1990 à nos jours

À lire maintenant

En 2019 le Marketing devra laisser sa place à l’Expérience Client
L’évolution du Multimédia de 1990 à nos jours
L’importance de mesurer les résultats de sa campagne d’influence
Est-ce que les détaillants québécois sont prêts pour le Vendredi Fou/Cyber Lundi?
Comment créer de la valeur comme Batman?
Un autre regard sur les commandites
Êtes-vous le visionnaire, le perturbateur dans votre organisation ?
Portrait de femmes en agence Web
L’importance des avis en ligne (reviews)
Impliquer plusieurs partenaires numériques dans un même projet pourrait vous coûter cher!
L’œil du rédacteur — En français svp!
L’œil du rédacteur — Pareil, pas pareil : le rhume et la grippe