François (Frank) Sauvé

Cannes 2010 : Humilité, accessibilité et courage

par François (Frank) Sauvé, le 27 juin 2010


Pour moi, Cannes, c'est la grande fête de fin d'année de l'industrie publicitaire mondiale. Je crois que venir ici nous permet de faire le point, de savoir où est rendue notre industrie sur le plan des idées, de leur réalisation et de leur déploiement.

Pour moi, Cannes, c'est la grande fête de fin d'année de l'industrie publicitaire mondiale. Je crois que venir ici nous permet de faire le point, de savoir où est rendue notre industrie sur le plan des idées, de leur réalisation et de leur déploiement.

Quand on se promène dans le palais du festival, on est carrément en admiration. On réalise à quel point les idées sont simples, efficaces et parfaitement exécutées. Tout est pensé, tout est parfait. Les imprimés, la plupart du moins, sont carrément des oeuvres d'art. Les films sont d'une qualité exceptionnelle. Les radios proposent de nouvelles façons d'utiliser ce média. Les promos engagent un discours avec le consommateur comme jamais auparavant. L'affichage suggère de nouveaux formats, de nouveaux emplacements. Bref, on est loin des formules prédéterminées et la zone de confort n'existe pas.

Une fois le coup encaissé, après cette leçon publicitaire d'une semaine, on réalise qu'on est capable. Que le Québec est aux portes de Cannes. On en a eu la preuve. De nombreux shortlists et deux Lions remportés par des agences de chez nous. L'agence Marketel a obtenu un bronze en radio et PALM+HAVAS a récolté un bronze en film. Pas mal quand même.

Alors, que nous manque-t-il pour être plus présent à Cannes? Ou je dirais plus simplement, qu'a-t-on besoin pour faire avancer la création publicitaire québécoise? Ma réponse : du courage. Le courage de sortir des sentiers battus et d'explorer de nouvelles avenues afin de proposer à nos clients de nouvelles façons de communiquer. Le courage d'être audacieux, de se mettre en danger. Même les annonceurs doivent avoir du courage. Innover demande beaucoup de courage. Faire quelque chose qui n'a jamais été fait demande du courage. Vous savez, une nouvelle idée vient avec une part de risque. Mais risquer, c'est aussi prendre la chance d'obtenir des résultats exceptionnels, des résultats jamais vus. Bon courage!


Il est temps pour le Canada de devenir le leader mondial de la recherche marketing

À lire maintenant

Il est temps pour le Canada de devenir le leader mondial de la recherche marketing
Le Deep Learning et le marketing numérique, un mariage transhumaniste ?
Un candidat qualifié c’est bien, mais deux est-ce mieux?
Juste pour rire : l’agence Web derrière le géant de l’humour
Les principales tendances UX pour la rentrée 2018
Du Web au magasin : 12 stratégies pour inciter vos utilisateurs à se rendre dans votre point de vente
Comment obtenir 100 sur PageSpeed Insights…
L’œil du rédacteur — Un vocabulaire intelligent
Pourquoi les gens viennent-ils à vos événements ?
Vous savez ce que vous ne voulez pas, mais ne savez pas ce que vous voulez?
L'œil du rédacteur — Attendre et faire le pied de grue
Que referiez-vous différemment?