• (Re)découvrez Jacques Bouchard à la conférence du 25 novembre!

    Le 25 novembre prochain, Les soirées des grands communicateurs, La toile des communicateurs et la TELUQ vous proposent une conférence fort intéressante sur Jacques Bouchard : un héros québécois pour le 21e siècle. Animée de main de maître par Marie-Claude Ducas, journaliste, auteure et chroniqueuse médias, cette conférence veut approfondir le rôle occupé par Jacques Bouchard, dans le domaine de la publicité québécoise. La soirée vise aussi à éduquer et à informer qui le veut sur toutes les facettes du très vaste, mais ô combien passionnant, monde des communications. Une activité pertinente et intéressante pour tous les professionnels!

    La conférence


    Comment as-tu découvert Jacques Bouchard et qu'est-ce qui t'a donné envie d'en connaître davantage à son sujet?
    Marie-Claude Ducas : Pendant un bon moment, c’était pratiquement impossible de s’intéresser à la publicité sans entendre parler de Jacques Bouchard! C’est véritablement LE créateur de la pub québécoise. Il est mort en 2006, et j’ai réalisé qu’on était tranquillement en train d’oublier l’importance de ce qu’il avait fait… Et, en travaillant à sa biographie, je me suis aussi rendu compte à quel point Bouchard est réellement un personnage majeur au Québec, et ce, de plus de façons qu’on ne pourrait se l’imaginer. D'ailleurs, je n’hésite pas à dire qu’on lui doit, en bonne partie, l’industrie culturelle québécoise telle qu’on la connaît aujourd’hui : c'est majoritairement grâce à lui que les acteurs, les réalisateurs, les studios, les compositeurs, etc., ont pu prospérer de la sorte. On ne réalise donc pas toujours à quel point les industries de la communication et de la publicité ont été au cœur de plusieurs changements culturels bien tangibles et propres au Québec. Selon moi, c’est donc très important que les communicateurs d'aujourd'hui prennent conscience de cela, parce que ça permet aussi de réaliser à quel point nous avons tous le potentiel d’être au centre de changements majeurs qui se dessinent maintenant. Ainsi, Bouchard est un personnage majeur au Québec, et ce, autant pour son rôle en publicité que pour sa contribution non négociable à notre identité culturelle.

    Quelle est la principale leçon que tu tires de ses ouvrages?
    M.-C. D. : Il vraiment mis le doigt sur des aspects uniques du Québec, lesquels sont d'actualité encore aujourd'hui. En effet, il a bien compris tout le potentiel que représentaient nos artistes, sur le plan des communications, et le lien très spécial qu'on entretient avec eux, ici au Québec. Des campagnes comme
    « Lui, y connaît ça! », de Olivier Guimond pour Labatt, ou encore « Mon bikini, ma brosse à dents », pour Air Canada avec Dominique Michel, on s’en souvient encore! Non seulement ces campagnes sont profitables pour les annonceurs, mais elles se révèlent bénéfiques pour les artistes, parce que leur potentiel est utilisé de la bonne façon. C’est une dynamique qui perdure : qu’on regarde la récente campagne de Martin Matte pour Honda, ou celle pour Home Depot avec Valérie Blais. Et là, on entend de plus en plus les entreprises dire qu’elles veulent faire du contenu… Ici, c’est un peu ce qu’on a fait depuis le début! Il faut vraiment réaliser qu'on a une longueur d’avance à ce sujet, au Québec, mais pour ce faire il faut bien se donner la peine de s’intéresser à l’ADN de notre communication! C’est ici que le legs de Jacques Bouchard entre en jeu, puisque, grâce à son travail, il a su démontrer que l’industrie des communications influence irrévocablement notre culture, et ce, jusque dans sa structure. Bouchard est un mythe à découvrir. C’est un précurseur qui peut tous nous éduquer, encore aujourd’hui, car son travail et ses accomplissements sont intemporels.

    De quelle façon dirais-tu que Jacques Bouchard t'inspire, dans ton travail de tous les jours? Comment mets-tu en pratique ses conseils ou ses réflexions?
    M.-C. D. : Pour commencer, il m’a surtout appris à déceler la singularité du marché québécois. En effet, je me surprends à consulter régulièrement « Les 36 cordes sensibles des Québécois » et j’en fais abondamment état dans la biographie, bien entendu. Non seulement plusieurs cohortes de publicitaires ont lu ce livre, paru en 1978, mais il a aussi connu un vif succès dans le public. Encore aujourd’hui, aucune autre oeuvre réussit aussi bien à cerner la société québécoise. D’ailleurs, on a oublié à quel point Jacques Bouchard était une véritable vedette : il était présent dans les médias, les gens arrivaient à le reconnaître dans la rue et il prenait position sur tous les enjeux importants au Québec. Je trouve qu’il y a une leçon à en tirer, pour tous ceux qui travaillent en communication : on est au centre de tout ce qui se passe d’important, alors il faudrait davantage l’assumer! Et, enfin, j’ai été frappée de voir à quel point Jacques Bouchard était un optimiste, un fonceur, que rien n’arrivait à décourager. Cela m’a fait beaucoup de bien de le fréquenter à temps plein pendant pratiquement un an! Il m’inspire tous les jours depuis ce temps.

    La conférencière


    Marie-Claude Ducas est journaliste depuis plus de 25 ans, auteure et conférencière. Elle est d'ailleurs l'auteure de la biographie Jacques Bouchard : Le créateur de la publicité québécoise, parue chez Québec-Amérique. Elle a aussi coécrit le livre Les médias sociaux en entreprise : les comprendre, les utiliser et en tirer profit, publié aux Éditions Infopresse. De plus, elle tient présentement la chronique Médias du Journal de Montréal, tout en animant son blogue, sur les tendances en matière de communications, de médias et de stratégies d'entreprises.

    Plus de détails


    - Mercredi le 25 novembre 2015, à 19 h
    - Entrée au coût de 20 $
    - Sur place : Auditorium TELUQ, 5800, St-Denis, 11e étage, Montréal (station de métro Rosemont)
    - Par webcast : Une adresse URL vous sera communiquée après réservation
    - Suivez ou twittez la conférence grâce au hashtag : #gcomms
    - Pour suivre Marie-Claude Ducas sur Twitter : @mcducas

    Pour plus d’informations sur la conférence, cliquez ici.
    Pour vous inscrire, cliquez ici.