• Trucs et astuces: le communicant est-il un artiste?

    Aujourd’hui, j’ai décidé de m’intéresser à un sujet qui me passionne: le lien entre la communication et les arts. Est-ce qu’il existe? Est-il important?

    Pour cela, j’ai réfléchi tout d’abord à ce qu’était un artiste. Une des définitions du mot artiste, selon le Larousse est une «personne qui a le sens de la beauté et est capable de créer une œuvre d'art». Tandis qu’un communicant est défini comme une «personne qui participe à un processus de communication (l'émetteur ou le récepteur du message)». À première vue, le communicant ne se rapproche donc pas de l’artiste. Mais dans la réalité, ont-ils quand même des points communs?

    Personnellement, je pense qu’un artiste et un communicant ont beaucoup de similitudes. Ils font tous les deux preuves de créativité, ils usent de leur imagination aussi bien dans l’œuvre réalisée que dans la communication conduite. Ils sont souvent passionnés par ce qu’ils font et quand ils le transmettent, on peut alors parler de personnes charismatiques. Leur idée peut être, au premier abord, originale, tout en récoltant quand même un grand succès.

    On peut rapprocher la création d’un spot publicitaire à un mini film, ce qui est une raison de plus de penser qu’ils se ressemblent en bien des aspects. Un artiste exploite consciemment ou non, son don pour observer la société et l’utiliser à bon escient tout comme un communicant, quand il crée une publicité. Chacun s’inspire de la vie des autres pour en faire ressortir quelque chose.

    Les «bons » communicants savent qu’ils n’ont pas à avoir peur de l’échec, car on apprend plus quand on se trompe que quand on réussit. On ne compte plus les acteurs par exemple, qui, sachant que leur film n’étaient pas bon, ont rappelé qu’ils ont réussi les autres. Souvent, on parle de la sensibilité artistique, mais n’en est-il pas de même pour les communicants?

    On peut comparer certaines publicités à une création artistique. De plus, si vous trouvez que vous-mêmes ou bien une personne qui travaille dans les communications est inquiète, angoissée, voire susceptible, n’est-ce pas une façon de cacher sa sensibilité? Les artistes et les communicants ont besoin de ressentir l’amour des autres, ou du moins l’appréciation de leur travail à sa juste valeur.

    Pour vous donner un exemple, voici une histoire vraie: un communicant vivait très mal son travail car il ne se sentait pas assez écouté et tout ce qu’il conseillait n’était pas pris en compte par la direction. D’autres se seraient tus en se disant que ce n’était «qu’un travail», mais les artistes/communicants ne peuvent s’y résoudre. Ils ont besoin qu’on les écoute, qu’on prenne en considération leurs recommandations et j’irais même jusqu’à dire qu’on les rassure.

    Bien évidemment, chaque personne est unique, et ce descriptif du communicant/artiste ne représente pas tous les communicants ni tous les artistes. Pour aller plus loin, on peut se demander si le lien étroit entre artiste et communicant, explique en partie pourquoi nombre de communicants ont choisi de travailler dans les activités culturelles. Et une partie des autres, tente de trouver un moyen d’être différent et d’innover, un peu comme l’artiste qui crée sa voie où qu’il soit.

    Pour vous parler de mon propre cas, j’ai toujours voulu travailler dans le cinéma ou plus généralement dans le monde artistique. J’ai fait de la musique, de la danse, du théâtre et je me suis retrouvée un peu par hasard dans les communications. Je peux vraiment dire que le hasard fait bien les choses, car j’adore ce que je fais et j’essaie toujours de donner le meilleur de moi-même. Je ne dis pas que je fais de l’art, mais je pense que j’aime apporter ma touche artistique ou créative à tous mes projets.

    Si vous êtes comme moi, rassurez-vous, c’est une force. Pensez toujours positif et gardez votre âme artistique, vous ne savez jamais quand elle pourra vous servir! Et dans les moments de doute ou de fatigue, évadez-vous en lisant, en écrivant, en dessinant, en photographiant… Ce conseil s’applique également si vous êtes en pleine recherche d’emploi: il est important de vous consacrer un moment pour vous aérer l’esprit et décompresser.

    Je vous souhaite à tous et à toutes bon courage et à bientôt pour une prochaine chronique !

    A bientôt,
    JeMLaCoM