UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • Trucs et astuces: Immigration, comment s’y retrouver entre tous les visas?

    Si vous êtes Français ou étranger au Canada, vous devez réfléchir longuement à votre statut pour venir travailler ici. Il existe plusieurs solutions pour s’installer au Québec ou dans une autre province canadienne. Le plus important est de choisir votre statut et votre permis selon ce que vous souhaitez faire, c’est-à-dire que le choix de votre visa dépend d’abord et avant tout de votre projet. Par exemple, choisir un PVT (Programme Vacances Travail) peut signifier deux projets complètement différents: faire un roadtrip en travaillant un peu à côté ou chercher un un tremplin vers la résidence permanente. Il faut bien réfléchir à votre projet d’immigration et ce que vous voulez à long terme. Voici un petit tour d’horizon quant à l’immigration.

    Permis d’étude

    Tout d’abord, vous pouvez venir faire vos études ici avec le statut d’étudiant, ce qui vous permet de vous immerger totalement dans la culture québécoise et de vous faire des amis plus facilement. De plus, avec un diplôme canadien en main, vous aurez de nombreux avantages sur le marché du travail, car les recruteurs reconnaîtront vos diplômes. Vous devez pour cela obtenir un permis d’étude. Pour plus de renseignements sur les études au Québec, cliquez ici. Quel que soit votre métier, un petit retour aux études peut, en tout temps, vous être très bénéfique!

    Expérience EIC

    Vous pouvez aussi choisir de venir au Québec pour voyager et découvrir la culture nord-américaine grâce à l’expérience EIC. Pour cela, vous avez le choix entre le fameux PVT ou le permis Jeunes Professionnels (JP) ou encore le Stage Coop international. Le PVT est devenu très convoité en France depuis deux ans. Cette année, la première tranche est partie en moins de deux minutes! Il s’agit d’un permis de travail ouvert, ce qui signifie que vous pouvez travailler pour n’importe quel employeur pendant deux ans.

    Avantage: vous pouvez voyager et travailler comme bon vous semble et vous n’êtes pas attaché à une ville ou à un employeur. Pratique quand on ne se plaît pas à son travail!

    Inconvénient: il est difficile d’obtenir ce précieux sésame, vu que la seule condition pour les Français est d’avoir entre 18 et 35 ans et de posséder au moins 2100$ dans son compte bancaire, ainsi qu’une assurance privée. Pour tous renseignements pour les ressortissants français et belges, visitez le site Pvtistes qui est à mon sens le plus complet!

    Le permis Jeunes Professionnels a été rallongé à deux ans cette année ce qui est un réel plus pour ceux qui ont eu leur PVT l’année dernière. A noter qu’à partir de 2015, on ne pourra plus cumuler deux demandes EIC. Attention! Cette année, ce visa est un peu plus compliqué à obtenir; avant, il suffisait de décrocher une offre d’emploi. A partir de maintenant, il faut non seulement obtenir cette offre d’emploi, mais aussi qu’elle soit en accord avec votre domaine de compétences et que votre employeur remplisse un formulaire et débourse 230$. Cette nouveauté permet de se demander si ce visa va continuer d’exister à long terme.

    Inconvénient est que ce visa est un permis de travail fermé, c’est-à-dire que vous ne pouvez pas changer d’employeur pendant deux ans.

    Avantage: cela vous permet d’avoir une belle expérience canadienne et de lancer, si vous le souhaitez, votre procédure de résidence permanente.

    Volontariat International en Entreprise

    Dernière possibilité, mais encore plus sélective: vous pouvez aussi venir avec un VIE (Volontariat International en Entreprise) et vous aurez les mêmes contraintes et avantages que le JP, mais l’accès à des grandes entreprises.

    Le permis Stage Coop international permet aux étudiants de venir faire un stage au Canada dans le cadre de leur programme d’études. Il vous faut d’abord trouver le stage depuis votre pays et faire une demande de permis de travail auprès d’EIC.

    Avantage: découvrir une autre culture et afficher une belle expérience internationale sur votre CV.

    Inconvénient: trouver un stage à distance présente des difficultés car on ne sait pas toujours à quoi s’attendre. De plus, cette année, les conditions ont aussi changé: il faut, tout comme pour le JP, que votre employeur remplisse un formulaire et paie aussi les 230$, même si votre stage est non rémunéré. Il va donc être plus dur de trouver un stage depuis la France à cause de ces contraintes.

    Résidence permanente

    Pour terminer, si vous souhaitez vous installer et obtenir la Résidence Permanente, veillez à avoir déjà fait plusieurs voyages au Canada pour être sûr de vouloir vous expatrier. A noter que les modalités pour immigrer sont différentes si vous souhaitez habiter au Québec ou dans une autre province. Pour le Québec, vous devez avoir le CSQ avant de passer à l’étape fédérale. Pour les autres provinces, vous devez maintenant passer par l’entrée express, c’est-à-dire que vous devez vous inscrire dans une banque de candidatures et que si un employeur a besoin de vous, vous passerez par une immigration express.

    Avantage: si vous avez un métier dans un domaine où il y a actuellement une pénurie Canada, vous pourrez immigrer très rapidement.

    Inconvénient: cela peut être très long si vous n’êtes pas dans les métiers qualifiés et/ou s’il y a peu de demande dans votre secteur d’activités.

    Je ne le répèterai jamais assez: quelle que soit votre situation en tant qu’immigrant, ne vous attendez pas à avoir exactement le même poste ou les mêmes avantages que dans votre pays d’origine. Immigrer, c’est un effort, même si vous en rêvez depuis longtemps. Même si vous choisissez d’habiter à Montréal, qui semble proche de la culture française et où l’on cohabite avec nos «cousins». Il y a toujours un effort d’adaptation qui peut paraître compliqué, car même si nous parlons la même langue, on ne se comprend pas toujours. Vous aurez des opportunités, mais il faudra travailler dur pour faire vos preuves et vous devrez être patient pour avoir un salaire aussi élevé que vous le souhaitez. Certains métiers sont très différents ici et certains diplômes nécessitent une équivalence, voir de rentrer dans un ordre. Par exemple, pour les ingénieurs, on ne peut pas l’être ici sans faire des demandes spécifiques.

    Pour parler de mon cas, je suis venue en PVT et je suis dans l’attente d’un autre visa: le JP. Je ne suis pas conseillère en immigration, mais j’espère que ce petit panorama vous permettra d’avoir une vision plus globale de l’immigration. Mon meilleur conseil: n’hésitez pas à être curieux et à en apprendre plus! Renseignez vous auprès de personnes qui ont immigré, que ce soit vos contacts ou des personnes rencontrées sur LinkedIn.

    Je vous souhaite à toutes et tous bon courage et surtout, je vous conseille encore une fois de bien réfléchir à votre projet.

    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire.

    A très bientôt pour une prochaine chronique! JeMLaCoM