• Le Web à Québec deviendra une semaine numérique en 2016

    L’évènement Web à Québec (WAQ), qui avait lieu du 18 au 20 mars, prendra de l’expansion l’année prochaine. En effet, le WAQ, qui célébrait cette année son cinquième anniversaire, a connu un fort succès et deviendra une semaine numérique en avril 2016.

    «Malgré le cinquième anniversaire que nous venons de célébrer, cette édition du Web à Québec était une sorte de test pour faire évoluer l'évènement en semaine numérique, a indiqué à Grenier aux nouvelles Charlie Fernandez, directeur des communications du WAQ. On a atteint la maturité et la notoriété nécessaires et on a assez d’information en notre possession pour passer d’un évènement de trois jours à une semaine complète.»

    Fort de son nouveau format, le WAQ espère inciter les entreprises à s’investir davantage.

    «Il ne s’agit pas seulement de demander aux entreprises de s’investir à titre de partenaire, ce qui est par ailleurs une excellente chose, mais de s’investir dans l’expérience, un peu comme ce qui se passe à South by Southwest, toutes proportions gardées», a expliqué M. Fernandez.

    Déjà cette année, le WAQ a pu profiter d’initiatives d’entreprises de la région de Québec, dont celle d'O2 Web, Crakmedia et Bell, partenaires d'activités durant l'événement, ou encore celle de Deloitte, qui a organisé une réception pour les entrepreneurs de la région, et de Spektrum Media qui a organisé une soirée scotch and skateboard pour souligner l’ouverture de ses nouveaux bureaux.

    Quelque 800 personnes ont par ailleurs participé aux trois jours du WAQ, qui s’était transporté pour la première fois au Terminal de croisières du Port de Québec.

    «Le changement de lieu a été bénéfique dans la mesure où le WAQ a évolué rapidement au cours des cinq dernières années, a rappelé Charlie Fernandez. Cette année, on savait qu’on aurait beaucoup de monde et beaucoup de mouvement en raison des activités proposées. Le fait de quitter l’Espace du 400e, un endroit magnifique, mais où les différentes salles ne sont pas reliées les unes aux autres et où la logistique est plus complexe, pour aller vers le Terminal de croisières a énormément simplifié les choses.»

    Les participants ont ainsi pu facilement circuler entre les différentes activités et les conférences de Kevin Nilson de Google, de Doris Chen de Microsoft, de Gregg Bernstein de MailChimp, de Jared Spool de User Interface Engineering et de Brad Frost d’Atomic Design, des conférenciers internationaux qui ont fait courir les foules du WAQ.

    Pour 2016, Charlie Fernandez caresse le rêve de convaincre l’auteur à succès, expert en vin et entrepreneur réputé Gary Vaynerchuk d’offrir une conférence au WAQ. M. Fernandez, qui est récemment devenu travailleur autonome, souhaite aussi que son horaire du temps lui permette d’être lui-même conférencier en avril 2016.

    Enfin, le directeur des communications du WAQ espère pouvoir miser sur plus d’ateliers et de workshops l’année prochaine. «On veut que les gens comprennent que le WAQ, ce n’est pas seulement des conférences, a-t-il mentionné. Les participants nous ont dit: «Un évènement qui sait se réinventer, c’est un évènement qui rencontrera du succès». On espère être à la hauteur des attentes pour l’année prochaine», a conclu Charlie Fernandez.