• Le baccalauréat en communication appliquée voit le jour à l’Université de Sherbrooke

    Dès l’automne 2015, l’Université de Sherbrooke offrira le baccalauréat en communication appliquée, remplaçant le programme Communication, rédaction et multimédia. Le nouveau programme sera davantage axé sur la pratique et les interventions terrain.

    Le baccalauréat en communication appliquée entend initier les étudiants aux exigences professionnelles rattachées à l’ensemble des pratiques du champ disciplinaire, que ce soit en relations publiques, en événementiel, en rédaction spécialisée, en publicité, en marketing, en médias sociaux, en communication organisationnelle et même en conception web.

    «L’ancien programme marchait très bien, mais nous souhaitions l’ajuster aux mutations culturelles et professionnelles qui ont marqué notre société au cours des quinze dernières années, explique le professeur Christian-Marie Pons, responsable de ce baccalauréat. C’était aussi l’occasion d’en actualiser le titre, de le rendre plus simple, et de souligner le caractère distinctif de son ouverture sur la dimension professionnelle. Le lien direct avec nos programmes de 2e cycle en communication appliquée, offerts au Campus de Longueuil, a renforcé cette décision.»

    Les particularités du programme

    «L’innovation principale dans la structure a été de scinder le cheminement général de l’ancien programme en deux cheminements distincts: l’un à dominante rédactionnelle, l’autre, communicationnelle, de dire Christian-Marie Pons. Le cheminement en communication marketing, bien sûr, est maintenu ainsi que le cheminement régulier, non coopératif, car tous les étudiants ne souhaitent pas forcément suivre le régime stages-études.»

    Le programme comporte un tronc commun de cours obligatoires, de même que quelques cours obligatoires plus ciblés et un ensemble de cours à option. Ces cours diffèrent d’ailleurs de l’ancien programme.

    La théorie fera aussi place à la pratique. En effet, ce programme assure aux étudiants une expérience professionnelle de 12 mois grâce à trois stages rémunérés. «L’aspect pratique de notre formation est ressorti comme un élément fort lors de la révision de notre programme de communication et cette nouvelle mouture va encore plus loin à cet égard, souligne Christian-Marie Pons. C’est un aspect important, car il permet une expérimentation réelle du savoir acquis, ce qui aide nos étudiants à déceler leurs forces et leurs faiblesses, et à découvrir les domaines d’intervention les plus intéressants pour eux. L’expérience terrain qu’ils s’approprient est un atout précieux quand vient le temps de se dénicher un emploi.»

    Les étudiants peuvent d'ores et déjà soumettre une demande d'admission au Baccalauréat en communication appliquée sur le site web de l'Université.