UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • Une série chromatique pour Gabrielle Sykes

    Gabrielle Sykes, jeune photographe montréalaise représentée par Zetä Production, lève le voile sur son essai photo à propos de la gamme chromatique, dans une série évolutive intitulée Lavez les couleurs séparément. Évolutive, car inachevée. En effet, la série qui présente pour le moment quatre pièces sera agrémentée au fil du temps. L'artiste se laisse ainsi la liberté d’y revenir et de poursuivre sa quête, au gré de son inspiration.

    Les pièces actuelles jouent toutes sur le spectre des couleurs, en contraste frappant avec un fond d’une grande sobriété. Chaque image encapsule la nature morte, les couleurs vives et l’enfance dénaturée, pour un résultat à la fois réservé et ludique.

    «J’ai été marquée par une exposition de Damian Hirst au Tate Modern à Londres il y a deux ans, explique Gabrielle Sykes. La dualité entre la vie et la mort, l’explosion des couleurs, tout dans l’œuvre de Hirst a laissé une trace indélébile dans ma tête. Ça m’a donné l’envie d’explorer ce territoire à ma manière.»

    Le projet personnel a mûri de longs mois, avant d’être amorcé en début d’année 2014. La production s’est échelonnée sur plus de six mois, entre les contrats de la photographe. En plus de scénariser et prendre les photos, Gabrielle Sykes a retouché chacune des images pour un rendu surréaliste complètement éclaté.

    Découvrez l’œuvre complète de Gabrielle Sykes sur le site web de Zetä Production.