• AtedraDirect voit le jour

    Afin de répondre aux besoins d'efficacité et d'optimisation des revenus des annonceurs et des agences, Atedra lance aujourd'hui la plateforme AtedraDirect, une véritable révolution en matière de publicité numérique.

    Cette plateforme permettra des économies de l'ordre de 85% en frais de commissions des intermédiaires en éliminant les nombreux superflus du modèle RTB. Elle propose des ententes individuelles entre client et agence, et ce, dans tous les formats standards, vidéo et mobile. Une première en Amérique!

    Il faut dire que le projet ne date pas d'hier; c'est que le Grenier aux nouvelles a appris de Pierre-Antoine Fradet, président d'Atedra. «Le monde du numérique a connu une belle évolution. En 2006, Atedra avait déjà lancé une plateforme d'achats automatisée. Je voyais ce que faisaient les autres boîtes et j'ai vu le potentiel pour l'automatisation afin d'optimiser les procédés d'affaires. Nous souhaitions pouvoir offrir des solutions différentes à nos clients, mais le marché n'était pas prêt, c'était trop tôt. Nous avons mis la plateforme sur la glace en 2010. Après plusieurs années en recherche et développement, nous pensons que le moment est plus opportun aujourd'hui qu'à l'époque.»

    Le modèle du Real Time Bidding (RBT) déplaît particulièrement à Pierre-Antoine Fradet, qui croit que le modèle plafonnera très bientôt. En effet, celui-ci juge trop importante la quantité d'intervenants impliqués dans le processus, ce qui a pour conséquence de miner les revenus de l'éditeur. «On a souvent tendance à mélanger le RTB et la programmatique directe, alors que c’est très différent. Pour un placement média de 5$/CPM, un éditeur va recevoir entre 0.25$ et 0.56$ du CPM en RTB ou via les moyens traditionnels de programmatique, alors que pour le même 5$, il restera jusqu’à 3.75$ dans les poches des éditeurs connectés aux agences et leurs Trading Desks via AtedraDirect

    Le président de l'entreprise spécialisée en stratégies publicitaires web et mobile rappelle que le but premier est d'augmenter les commissions des éditeurs, et de garder une relation directe entre l'agence et l'éditeur.

    AtedraDirect permettra aux annonceurs de mieux contrôler leurs campagnes publicitaires, aux éditeurs de maximiser leurs revenus et à tous les partis d'optimiser leur efficacité et d'assainir leurs processus d'affaires.