• 67% des Canadiens ont une impression favorable de la publicité

    Les Normes canadiennes de la publicité (NCP) ont rendu publique la plus récente édition de leur étude de consommation, et la conclusion principale saute aux yeux: les Canadiens scrutent minutieusement la publicité et la perçoivent comme un moteur économique.

    Réalisée par The Gandalf Group, l'étude a sondé plus de 1275 Canadiens afin de mieux comprendre comment ils perçoivent la publicité qu’ils voient, entendent et lisent tous les jours. «Notre étude confirme que la publicité joue un rôle important dans notre société, d’affirmer Linda Nagel, présidente et chef de la direction de NCP. Les Canadiens comprennent qu’elle paie pour le contenu et qu’elle leur offre une valeur.»

    Principales conclusions sur les attitudes des Canadiens face à la publicité

    • La majorité des Canadiens affirment que la publicité leur offre une valeur (86%), qu’ils ont une impression favorable de la publicité (67%) et qu’ils croient que la publicité les aide à prendre des décisions en tant que consommateurs (55%).

    • 65% des répondants affirment qu’ils ont cessé d’acheter un produit ou un service en réaction à une publicité qu’ils ont jugée «inacceptable» – un phénomène en hausse constante depuis 2011.

    • Les consommateurs déclarent se sentir beaucoup moins à l’aise avec le niveau de véracité et d’exactitude de la publicité en ligne que de la publicité dans les médias traditionnels.

    • 83% des Canadiens croient «qu’il est très important» de disposer de règles et de réglementations auxquelles les annonceurs doivent se conformer, et 82% savent que de telles règles et réglementations existent déjà.

    • Les francophones –sans doute parce qu’ils sont exposés à plus de publicités produites au Canada que leurs homologues anglophones– sont un peu plus susceptibles d’affirmer qu’ils ont une impression favorable de la publicité qu’ils lisent, qu’ils voient et qu’ils entendent. Ils ont exprimé des opinions plus modérées sur la publicité. Globalement, ils sont moins susceptibles que les anglophones d’affirmer qu’ils sont mal à l’aise avec les niveaux de véracité et d’exactitude des publicités.

    «Les consommateurs déclarent se sentir beaucoup moins à l’aise avec le niveau de véracité et d’exactitude de la publicité en ligne qu’avec celui de la publicité dans les médias traditionnels, déclare David Herle, associé principal, The Gandalf Group. Fait intéressant, près de la moitié des répondants affirment qu’ils sont plus susceptibles d’avoir confiance en une publicité numérique si elle ressemble à une publicité qu’ils ont vue à la télévision ou dans les médias imprimés. Les normes publicitaires sont extrêmement importantes pour les Canadiens, et plus de 80% sont conscients qu’il existe des règles et des réglementations auxquelles les annonceurs doivent se conformer. Mais la plupart ne croit pas que les mêmes normes s’appliquent à la publicité en ligne qu’à la publicité hors ligne. Il existe une occasion réelle pour l’industrie de démontrer au public qu’elle observe des normes publicitaires pour l’ensemble de la publicité diffusée dans tous les types de médias au Canada.»

    Pour consulter l'étude, cliquez ici.