• La table ronde du Grenier: quel est le trait de caractère essentiel pour être un "créatif"?

    Le Grenier aux nouvelles présente une toute nouvelle série d'entrevues avec les créatifs du milieu publicitaire québécois. De façon ponctuelle, nous poserons une question différente à une dizaine d'intervenants du milieu afin de connaître leur opinion sur des problématiques, des enjeux et des défis de l'industrie publicitaire.

    Bonne lecture!

    Selon vous, quel est le trait de caractère essentiel pour être un "créatif"?

    «Être à la fois intelligent, courageux, indépendant d’esprit et capable de rire de soi. C’est un domaine difficile où le rejet et la peur règnent. Il faut savoir être convaincu et convaincant, tout comme savoir communiquer nos idées. Et il faut être capable de transmettre notre propre confiance à nos clients qui ne demandent que ça. Puis, d’être gentil, c’est vraiment un plus.»
    Jimmy Berthelet, fondateur, Stand MTL


    «Consommer beaucoup de dr... la curiosité, je veux dire.»
    Hughes Chandonnet, directeur de création, Hubrid


    «Aimer regarder la Poule aux oeufs d’or sans zapper les pubs. Ne pas être obsédé par sa propre image. Aimer le monde.»
    Mathieu Bédard, président, Défi marketing


    «Être mauvais avec ses feuilles de temps.»
    Stéphane Veilleux, concepteur-rédacteur et associé, Brad


    «La persévérance.»
    Josianne Dauteuil, conceptrice-rédactrice, TAM-TAM\TBWA


    «La résilience.»
    Nicolas Massey, directeur de création, Publicis


    «Audacieuxpersévérantperfectionnisteconsciencieuxdynamiquecurieux. Bref, être très polyvalent.»
    Jean-Christian Bizier, directeur de création, Palm+Havas


    «La passion, la curiosité, avoir une bonne culture générale - pas seulement de la publicité - mais c’est aussi important d’avoir une bonne culture populaire. Il faut être en mesure de capter les tendances et de s'en servir pour être le plus pertinent possible.»
    Simon Allard, associé et directeur de création, 32 MARS


    «La naïveté. C’est un métier où on se fait dire «non» à longueur de journée, à longueur de semaine, de mois, et d’année. Nous devons être aussi flamboyants qu’un écureuil qui vient de cacher une noix en se demandant où il pourrait bien trouver une maudite noix? La naïveté est une chose qui se cultive, en s’intéressant à des choses dans lesquelles nous redevenons débutants en quelque chose.»
    Gaëtan Namouric, associé et chef de la réflexion créative, Bleublancrouge


    «Je déteste cette question, parce que ça en prend en tous genres. Pour être créatif, il faut être un original
    Linda Dawe, conceptrice-rédactrice, TAXI Canada


    «Être curieux. De tout, de rien et de ce qui ne rentre pas dans ces deux catégories. De faire preuve de grande naïveté. De croire en l’incroyable. De rêver à l’inimaginable. De croire à impossible… de se dire que Non est un mot qui n’existe pas. Et de ne jamais perdre de vue que nous sommes ici pour aider nos client, et pas notre égo.»
    Pier Lalonde, Directeur créativité et stratégie, Pixel & Cie


    «Je crois que de savoir prendre position, défendre ses idées ou concepts est très important jusqu’à un certain point. Savoir attacher la créativité à un sens plus concret pour un client est primordial également. Il n'y a rien de pire que d’être trop intense en présentation et de causer un malaise à tous.»
    Mathieu Fortin, associé et directeur de création, kamicase