• La table ronde du Grenier: qu'est-ce qui vous allume en publicité?

    Le Grenier aux nouvelles présente aujourd'hui une toute nouvelle série d'entrevues avec les créatifs du milieu publicitaire québécois. De façon ponctuelle, nous poserons une question différente à une dizaine d'intervenants du milieu afin de connaître leur opinion sur des problématiques, des enjeux et des défis de l'industrie publicitaire.

    Bonne lecture!

    Qu'est-ce qui vous allume en publicité, personnellement?



    «L’émotion et le courage, c'est ce qui m’inspire le plus en pub. Dans les années 90, j’étais en contact avec Andy Law de l'agence St-Lukes de Londres. Tout ce qu’ils faisaient à cette époque, c'était du pur génie. Que ce soit leurs publicités hyper honnêtes pour Ikea, leurs publicités de qualité cinématographique pour la SNCF et British Telecom ou leurs publicités à faire pleurer pour Fox’s Biscuits; toutes leurs pubs se démarquaient par la qualité de l’émotion qu’ils inspiraient et par le courage de leurs messages. Ils savaient transformer un simple biscuit en contact humain dans une ville grise, triste et anonyme d’Angleterre, ou encore une promotion agressive en insulte humoristique pour ceux qui avaient payé le plein prix pour Ikea. Ils savaient rire de soi et ils ne se cachaient pas derrière la recherche et la peur. Il y a encore quelques bijoux qui se créent à chaque année, mais nous sommes malheureusement bombardés de pubs qui ne sont que du bruit. Et il faut arrêter de blâmer les clients! C’est aux agences d’avoir le courage, la patience et la passion de les convaincre des avantages d’une grande pub. La grande pub c’est un investissement à long terme tandis que le bruit, c’est juste une dépense qui aura des bénéfices à court terme.»
    Jimmy Berthelet, fondateur, Stand MTL

    «La création de valeur pour une entreprise. Quand un client fait du chemin avec une de nos idées et connaît du succès, ça vaut tous les bibelots.»
    Hughes Chandonnet, directeur de création, Hubrid

    «Les émotions saines. La transposition d’une situation vraie, en cohérence parfaite avec une marque. Je suis encore très naïf. J’aime quand ça touche.»
    Mathieu Bédard, président, Défi marketing

    «Le chaos. Il me force à m’adapter continuellement.»
    Stéphane Veilleux, concepteur-rédacteur et associé, Brad

    «La diversité des mandats et la page blanche. Partir de rien pour bâtir une campagne bien intégrée et qui répond au problème du briefing.»
    Josianne Dauteuil, conceptrice-rédactrice, TAM-TAM\TBWA

    «Ce qui m’allume, c’est le dépassement de soi. En publicité, la compétition est forte et on ne peut jamais s’asseoir sur ses trophées. Il faut constamment se réinventer pour satisfaire ses clients et rester en vie.»
    Nicolas Massey, directeur de création, Publicis

    «D'avoir un métier qui nous permet de créer chaque jour. On ne sait jamais où ça va nous mener. Le processus de la création même me fascine. Quand on y pense, on part d'un besoin exprimé en mots et en chiffres. On reçoit du data, des profils de consommateurs, des habitudes d'achats et on traduit tout ça en une image percutante ou encore avec quelques mots qui permettent de tout comprendre.»
    Jean-Christian Bizier, directeur de création, Palm+Havas

    «J'aime le fait que chaque client, chaque projet est l'équivalent d'avoir une nouvelle job. Il n'y a pas de routine et nous sommes toujours appelés à nous renouveler. Travailler à constamment chercher l'idée qui plaira au public et aidera une marque à se démarquer nous apporte aussi beaucoup de motivation.»
    Simon Allard, associé et directeur de création, 32 MARS

    «Résoudre des équations complexes. J’aime rencontrer des clients qui ne savent pas ce qu’ils veulent et les aider à y voir clair. C’est beaucoup plus intéressant que des clients qui savent ce qu’ils veulent et qui ont juste besoin que vous le fassiez à leur place. La relève est aussi une chose qui me passionne. Pour moi, la survie de notre industrie dépend de la formation d’une relève forte, et j’y consacre beaucoup de temps.»
    Gaëtan Namouric, associé et chef de la réflexion créative, Bleublancrouge

    «La contribution à la culture populaire. La meilleure publicité est une forme d’art commercial.»
    Linda Dawe, conceptrice-rédactrice, TAXI Canada

    «L’audace. Celle qui est effrontée, sans vergogne, crue, sauvage, inattendue, percutante. Celle qui nous gifle, qui nous jette par terre, qui nous fait s’exclamer, rire, rager, réagir. Mais seulement si elle est intelligente et ciblée aux besoins de la cause.»
    Pier Lalonde, Directeur créativité et stratégie, Pixel & Cie

    «Le désir de travailler un jour avec les marques de mon enfance. Celles qui ont grandi avec moi. Exemples: Coca-Cola, Nike, Mattel, Nestlé, etc. Je me dis souvent qu’il n’y a pas de petits clients; il y a seulement des clients qui te feront cheminer vers une possibilité, un jour, de faire de la communication pour ces grands joueurs!»
    Mathieu Fortin, associé et directeur de création, kamicase