• La table ronde du Grenier: qui est le(la) créatif(ve) québécois(e) dont vous admirez le plus le travail?

    Le Grenier aux nouvelles présente une toute nouvelle série d'entrevues avec les créatifs du milieu publicitaire québécois. De façon ponctuelle, nous poserons une question différente à une dizaine d'intervenants du milieu afin de connaître leur opinion sur des problématiques, des enjeux et des défis de l'industrie publicitaire.

    Bonne lecture!

    Qui est le(la) créatif(ve) québécois(e) dont vous admirez le plus le travail, et pourquoi?



    «Je ne voudrais pas offusquer qui que ce soit car nous avons de très bons créatifs, ici, à Montréal. Des gens comme Dominique Trudeau, Christopher Jones, Eva Van den Bulcke, mais surtout des agences comme lg2, Sid Lee et Cossette qui demeurent, pour moi, les références en matière de créativité et d’excellence. TAXI a connu sa belle époque et plusieurs petites agences émergent, mais personne n'est à la hauteur des agences mentionnées précédemment en termes de rigueur, de créativité, de qualité d’exécution et de construction de marques. Les marques dominantes sont celles qui occupent l’espace dans les coeurs et esprits des consommateurs et la pub demeure un outil fondamental à l’accomplissement de ce travail. Ce n’est pas en pompant de l’information n’importe comment qu’on aide les gens à nous voir, nous comprendre et, encore moins, à nous aimer. Il faut leur parler avec intelligence, originalité, confiance, respect et émotion pour pouvoir connecter avec eux. Les meilleurs ont compris ça. Les autres font juste du bruit.»
    Jimmy Berthelet, fondateur, Stand MTL


    «Un jour, les historiens définiront cette période comme l'Ère Du Sault. Luc est un créatif dans une classe à part et ceux qui le côtoient affirment que c'est un chic type. J'attends une invitation à siéger sur un jury pour confirmer.»
    Hughes Chandonnet, directeur de création, Hubrid

    «Jacques Bouchard. Parce que plus ses tounes publicitaires étaient mauvaises, plus on les aimait. Ce gars-là voyait la forêt et pas juste les arbres. Et ça, c’est rare.»
    Mathieu Bédard, président, Défi marketing

    «Luc Du Sault. Pour son énorme talent et sa rigueur créative. Tout ce qu’il fait, il le fait à la perfection.»
    Josianne Dauteuil, conceptrice-rédactrice, TAM-TAM\TBWA

    «Maxime Rémillard, parce qu’il sait prendre des risques dans le monde du divertissement. Et à travers la féroce compétition, c’est lui qui émerge grâce à ses idées de création de contenu.»
    Nicolas Massey, directeur de création, Publicis

    «Ouf! Il y en a beaucoup dont j'admire le travail. Quand j'ai commencé à 21 ans chez Bos, j'admirais déjà Roger Gariépy et Hugo Léger pour la simplicité, l’impact, l'originalité et l'humour de leurs idées. Plus tard, j’ai apprécié leur sagesse et leur jugement. Comme mon père, ils avaient toujours raison! ;-) C'est grâce à eux que j'ai eu envie de faire ce métier (quand j'étais au secondaire). Éric Chavagnac pour son côté anticonformiste, pour sa volonté de ne rien prendre pour acquis dans un briefing, de se remettre en question, de lire entre les lignes et pour sa plume. Philippe Comeau pour sa passion de la publicité, son enthousiasme contagieux et son acharnement à trouver L'IDÉE. Alex Bernier pour le côté baveux-sympathique, sa maîtrise de l'absurde et son aptitude à trouver des lignes et des idées que le public aime s'approprier. Luc Du Sault pour la justesse des idées, de l'exécution et sa grande versatilité (autant pour des causes sociétales que pour vendre des peanuts! ;-). Bref, ils ont tous en commun la passion de créer, l'intelligence, le jugement, la curiosité intellectuelle et une créativité qui ne semblent jamais s'essouffler… Même en vieillissant.»
    Jean-Christian Bizier, directeur de création, Palm+Havas

    «Je préfère ne pas répondre. Je ne voudrais pas faire de jaloux.»
    Simon Allard, associé et directeur de création, 32 MARS

    «Xavier Dolan. Il a la naïveté de la jeunesse et la confiance de l’âge... À vingt-cinq ans! J’aime son énergie, sa rage, son désespoir aussi. C’est un réalisateur minimaliste qui fouille en lui-même. Un modèle pour tous les créatifs publicitaires. J’aurais pu vous citer des dizaines de créatifs dans mon industrie, mais je crois que, justement, il est temps de regarder ailleurs.»
    Gaëtan Namouric, associé et chef de la réflexion créative, Bleublancrouge

    «Alex Bernier. Il a fait du travail remarquable pour de gros comptes pas faciles, ce qui constitue le plus gros défi dans notre industrie. Et, malgré tout, il a su garder son sens de l’humour.»
    Linda Dawe, conceptrice-rédactrice, TAXI Canada

    «Je pourrais nommer Jacques Bouchard, Jacques Labelle, Paul Lavoie, Luc Du Sault et tous les autres créatifs de talent issus de chez nous… Mais j’ai envie de dire: le concepteur ou la conceptrice que je ne connais pas encore. Celui ou celle qui va tout bouleverser nos préceptes, nos idées préconçues et nos normes. Je ne le ou la connais pas encore, mais j’ai hâte. Très hâte. De l’admirer.»
    Pier Lalonde, Directeur créativité et stratégie, Pixel & Cie

    «Ma réponse, ma vraie réponse, je dirais: Mariouche Gagné de Harricana. En plus d’être entrepreneure et de relever des défis de taille au quotidien, elle trouve le moyen de bien gérer son temps pour ses créations et collections de vêtements exclusives. Rappelez-vous son concept: recycler et transformer le vieux manteau de fourrure de sa grand-mère en une pièce de mode fourrure dernier cri. Je trouve que c'est un beau mélange de créativité et de design à la fois.»
    Mathieu Fortin, associé et directeur de création, kamicase