• La table ronde du Grenier: est-ce que tout a été fait en publicité?

    Le Grenier aux nouvelles présente une toute nouvelle édition de série d'entrevues avec les créatifs du milieu publicitaire québécois. De façon ponctuelle, nous poserons une question différente à une dizaine d'intervenants du milieu afin de connaître leur opinion sur des problématiques, des enjeux et des défis de l'industrie publicitaire.

    Bonne lecture!

    Parfois, en brainstorm ou en période de doute, vous dites-vous que tout a été fait en publicité?


    Jimmy Berthelet, fondateur, Stand MTL

    «Absolument. Les grandes idées totalement originales sont très rares et difficiles à trouver. Malheureusement, il y a trop d’agences qui ont lancé la serviette et ont décidé, pour des raisons surtout économiques, de faire de la pub formatée conçue pour plaire aux clients, en prenant soin de ne pas offenser un seul consommateur au monde. Ça donne une quantité astronomique de publicités grises, sans âme et sans raison d’être. Les entreprises veulent absolument garantir des retours importants sur leur investissement, ce qui est souvent mal interprété par les agences qui sont là justement pour les aider à faire mieux et à gagner. Les entreprises qui savent oser, qui n’ont pas peur d’aller un peu plus loin, qui cherchent la grande idée et qui ont le courage de leurs ambitions sont celles qui gagnent et je me dis que les autres entreprises vont finir par comprendre. Au Québec, c’est juste pire qu’ailleurs avec la dominance de publicités à la Brault et Martineau qui sont d’une tristesse légendaire. Quand on regarde ce qui se fait en Europe et dans certains pays d’Asie, on voit tout le pouvoir émotif et commercial d’une pub originale, exécutée avec soin et intelligence. Un jour, nous y arriverons. Mais pas maintenant.»

    Hughes Chandonnet, directeur de création, Hubrid

    «Si les communicateurs tournent parfois en rond, la société, l'économie et la technologie, elles, sont en constante transformation. J'essaie de m'accrocher chaque fois à quelque chose qui bouge. Les médias sociaux ont alimenté mon portfolio, mais je ne suis pas convaincu d'avoir pu inventer un truc véritablement intemporel à ce jour. Qui peut dire ça, en fait?»

    Mathieu Bédard, président, Défi marketing

    «En publicité comme en musique, tout a été fait et refait. Et c’est parfait ainsi. Ce n’est pas tant l’obsession du concept unique dans l’histoire de l’humanité que l’efficience qui devrait obséder les créatifs. Car si l’efficience ne compte pas pour toi, tu as juste à aller écrire un roman ou à lancer de la peinture sur une toile. Là, ça va sûrement être unique.»

    Stéphane Veilleux, concepteur-rédacteur et associé, Brad

    «Ça serait triste de croire qu’un peu plus d’un siècle aurait suffi pour épuiser notre créativité.»

    Josianne Dauteuil, conceptrice-rédactrice, TAM-TAM\TBWA

    «Plus maintenant, mais au début, oui. Avec le temps, je crois qu’on apprend que même si une idée a déjà été faite, il y a moyen de la refaire autrement.»

    Nicolas Massey, directeur de création, Publicis

    «Non, il y a toujours une nouvelle idée qui émerge et nous surprend. En publicité, je crois qu’une grande partie de la nouveauté réside dans les nouvelles technologies.»

    Jean-Christian Bizier, directeur de création, Palm+Havas

    «Si on abordait chaque brainstorm en se disant que tout a été fait, on ne ferait plus ce métier. Mieux vaut l'aborder comme si tout restait à inventer. Il faut s'acharner à trouver l'idée à laquelle personne n'avait pensé et à l'exécuter d'une manière encore jamais vue. Avec la quantité d'idées et la vitesse à laquelle elles circulent dans le monde, qu'elles soient publicitaires ou non, c'est un grand défi.»

    Simon Allard, associé et directeur de création, 32 MARS

    «Non. Même s'il peut arriver d'avoir un bon flash pour finalement se rendre compte dans nos recherches que l'idée a déjà été réalisée, je crois qu'il y aura toujours une façon différente d'aborder une création publicitaire.»

    Gaëtan Namouric, associé et chef de la réflexion créative, Bleublancrouge

    «Oui, c’est clair. Mais tout avait déjà été fait AVANT que la publicité existe. L’art, la littérature, la philosophie... Tous les sujets ont déjà été abordés par d’autres, ayant plus de talent que nous. Or, notre travail, c’est de raconter ces mêmes histoires, avec de nouveaux moyens, et à des moments surprenants. Rien de nouveau, mais dans un monde qui change.»

    Linda Dawe, conceptrice-rédactrice, TAXI Canada

    «Il y a des carrés de sable qui sont plus petits que d'autres, mais il y a toujours de nouvelles façons de s'amuser.»

    Pier Lalonde, Directeur créativité et stratégie, Pixel & Cie

    «Jamais. Beaucoup a été fait, mais tellement reste à faire. Le propre de l’homme est de se réinventer quand il ne reste apparemment plus rien à inventer. Si on regarde en arrière, tout a été fait. Mais en avant, c’est l’inconnu, le mystère, la découverte… faut juste lâcher le rétroviseur.»

    Mathieu Fortin, associé et directeur de création, Kamicase

    «J’aime mieux ne pas penser à ça. Pour tout le reste, il y a MasterCard.»