• Une deuxième édition du Jour C couronnée de succès

    Le Grenier aux nouvelles se trouvait hier à Québec à l'occasion du Jour C, organisé par la Société des communicateurs. Quelle leçon avons-nous principalement retenu de cette journée d'ateliers axés sur l'ADN des communications? Les conférenciers étaient tous unanimes: la qualité du contenu et des interventions prime toujours sur la stratégie.

    Parmi les différents sujets abordés par les experts, celui de la qualité et de l'authenticité a sans doute été le plus populaire - et ce, sans égard au médium ou au produit en tant que tel. Le Grenier aux nouvelles publiera d'ailleurs plusieurs entrevues de fond avec certains des intervenants ci-bas au cours des prochains jours - restez à l'affût!

    C'est le chef d'antenne Pierre Jobin qui a eu la chance de débuter cette journée pour le moins enrichissante avec sa conférence axée sur le stress du direct, où il a dresssé un portrait de l’évolution des médias au Québec ainsi que des dessous d'un univers méconnu. Il a également abordé la question des réseaux sociaux à l'ère du «journalisme citoyen», et comment celui-ci présente à la fois un défi et une innovation dans le milieu.

    Mentionnons aussi les ateliers pratiques de Martin Lessard sur les médias sociaux et celui de Emilie Trempe et Myrka Maheux (Proxima Centauri) sur la gestion de la marque employeur.

    Suivait immédiatement Sacha Declomesnil, dont nous avons présenté l'agence O2 Web il a quelques semaines. De style plus informel, son intervention était dénuée de bullshit (ses mots!) et répondait franchement aux questions qui lui sont le plus fréquemment posées à propos du web: Google Plus, on y va ou pas? Le remarketing c'est quoi? Le real time bidding, elle est où la pogne? Le viral, ça se fait sur commande? Une intervention au ton résolument rafraîchissant qui a sans doute éclairci plusieurs zones grises.

    Hicham Ratnani, le co-fondateur de la très populaire marque Frank&Oak, abordait la question de l'e-commerce et a expliqué comment il a propulsé sa marque en ligne grâce à du marketing de contenu efficace. Magazine imprimé, atelier d’espace multifonctionnel, gamme de produits inspirée des jeux vidéos… la boutique en ligne Frank&Oak réinvente la mode masculine.

    Toujours dans la lignée de l'entrepreneuriat, le dragon Serge Beauchemin est venu nous raconter son parcours, depuis ses techniques de vente pour le moins originales dans les années 1980 à ses protégés d'aujourd'hui. Comment démarrer une entreprise avec 40$ et quelques cartes de crédit? Comment développer une culture organisationnelle basée sur la puissance d'une équipe? Comme quoi la voie de l'entrepreneuriat n'a pas à être pavée de difficultés insurmontables!

    «Si votre marque n'est pas sur les réseaux sociaux, elle n'est nulle part.» C'est le constat qu'a fait Benoît Giguère, directeur principal design et interactivité de La Presse+. C'est ce qui a motivé le déploiement de la nouvelle plateforme, qui vise à offrir du contenu de qualité tout en engageant directement le lecteur avec la marque. Un pari technologique difficile à relever, mais qu'une stratégie de contenu innovante et rusée a rendu possible.

    Enfin, une conférence axée sur l'ADN des communicationsdu web ne pouvait se terminer sans une sensation du web. Le prolifique Jonathan Roberge est venu raconter à l'auditoire son parcours délirant dans l'univers du web québécois. Il a entre autres parlé des défis entourant la gestion d'une communauté regroupant plus de 100 000 personnnes, le tout, dans l'humour et l'honnêteté qu'on lui connaît.

    Somme toute, la deuxième édition du Jour C a réussi à injecter une forte dose de connaissances, de créativité et de contacts à près de 200 professionnels de la communication, le tout, dans la franchise, la collaboration et la curiosité. Rendez-vous à la troisième édition l'automne prochain!