• La Société canadienne du cancer lance une campagne choc

    L’agence MORROW signe la récente campagne intitulée «La face cachée des salons de bronzage», une initiative de la Société canadienne du cancer (SCC) et visant à sensibiliser les jeunes aux méfaits liés à l’utilisation de ces salons. Cette campagne-choc se développe autour du visage d’une ancienne utilisatrice des lits de bronzage, Geneviève Phénix, 31 ans, qui a survécu à deux mélanomes. Le visuel montre, d’un côté, le visage de la jeune femme au naturel et, de l’autre, sa «face cachée», à savoir celle qui dévoile les dommages causés par les rayons UV et qui sont invisibles à l’oeil nu.

    «Selon les jeunes, les «bienfaits» perçus du bronzage sont immédiats et le cancer très loin de leur réalité, souligne Carla Marques, vice-présidente stratégie chez MORROW. C’est pourquoi nous avons imaginé une campagne misant sur les préoccupations et intérêts immédiats de la cible. La stratégie de la campagne repose sur un élément important: l’esthétisme. Les apparences sont parfois trompeuses, mais il est désormais possible de réaliser sur-le-champ ce que nous cachent les salons de bronzage. Nous sommes ravis de la couverture médiatique qui a entouré la campagne. Nous avons su créer une nouvelle, non seulement une campagne.»

    Le 23 septembre dernier, la journée «Dévoile la face cachée des salons de bronzage» a eu lieu à l’UQAM. La SCC avait organisé cette journée, en collaboration avec MusiquePlus, pour permettre à des centaines de jeunes de prendre eux aussi leur photographie UV. Ils étaient ensuite invités à la partager leur sur la page Facebook.com/sccfacecachee. Cette page, réalisée par Uranium interactive, permet aux internautes d’obtenir des réponses à leurs questions, d’écouter un témoignage livré par Geneviève et de consulter la galerie de photos UV prises lors de cette journée ayant eu lieu à l’UQAM.

    «Les salons de bronzage recrutent des jeunes en bonne santé et les exposent au développement d’un cancer potentiellement mortel, souligne André Beaulieu, directeur par intérim des Affaires publiques de la Société canadienne du cancer – Division du Québec. La SCC veut sauver la peau des jeunes, et c’est pourquoi elle dévoile La face cachée des salons de bronzage.»