UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • Vendredi Fou : les conseils d’OVH pour avoir votre magasin en ligne prêt pour l’occasion

    Chaque année, le Vendredi Fou suscite l’excitation chez des centaines de milliers de Canadiens à travers le pays et représente un défi d’envergure pour les e-commerçants. Un tiers des achats de cette journée est effectué en ligne et, selon les données de la National Retail Federation, les détaillants peuvent générer jusqu’à 30 % de leurs revenus annuels en novembre et en décembre. Alors, comment pouvez-vous préparer votre boutique en ligne pour le Vendredi Fou et le Cyber Lundi ?

    Les experts d’OVH ont mis au point quelques conseils pour que les détaillants en ligne puissent vivre cette journée de magasinage populaire de la manière la plus optimale qu’il soit.

    1— Soyez prêt en tout temps

    Les préparatifs permettant de faire face à une grosse vague de vente devraient commencer par des activités promotionnelles. Vous ne voulez pas revivre l’effet « Fidget Spinner », petite toupie ayant pris par surprise tous les détaillants en e-commerce. Il faut donc rester prêt en tout temps. Cela signifie surveiller la concurrence, les campagnes publicitaires, les communications et, surtout, recueillir des informations sur qui sont vos clients : où ils se trouvent et ce qu’ils recherchent. Cela vous permettra ainsi de mieux comprendre les besoins de ces derniers et de recommander des produits afin de pallier toute éventualité. En ce qui concerne les pics de ventes, l’intensification du trafic qui attend les commerces en ligne à l’occasion du Vendredi Fou implique de devoir assurer l’accès au site Web. Quelque soit la solution adoptée par le e-commerçant, du Serveur Virtuel Privé (VPS) aux modèles d’infonuagiques Infrastructure as a service (IaaS) public ou privé, votre infrastructure se devra avant tout d’être flexible et évolutive (« scalable »), afin de permettre au site Web de faire face à une augmentation du trafic.

    2 — Rester au top du service client… Il est roi

    Cela inclut prendre soin des clients « insatisfaits », gérer les appels téléphoniques et les plateformes de médias sociaux. Chaque paire de mains compte, donc l’embauche de personnel supplémentaire vous aidera à survivre à cette période au rythme effréné, rationaliser vos processus de préparation de commandes et d’expédition. Le chiffre d’affaires de la boutique sera assuré par la disponibilité adéquate des marchandises, et votre réputation ne fera que s’améliorer au travers d’une offre de livraison express.

    3 — Faites un test de résistance sur toutes vos plateformes avant le jour J

    0,02 seconde. C’est le temps qu’il faut à un utilisateur pour décider de quitter une page qui charge trop lentement, ce qui fait de la disponibilité de ladite page un facteur critique. C’est pourquoi il est primordial d’assurer un chargement rapide de votre site e-commerce afin d’éviter une erreur 503 (code HTTP répandu indiquant qu’un serveur submergé de requêtes est temporairement inaccessible) ou encore un message de « timeout », qui signifie l’arrêt de la requête lorsque celle-ci est trop longue à aboutir.

    La résistance de l’infrastructure face à une forte augmentation du trafic est donc déterminante dans le succès et les profits de l’entreprise. Nous vous conseillons de tester :

    ● L’affichage de votre site e-commerce est-il adapté aux appareils mobiles ?
    ● Votre site fonctionne-t-il sur tous les navigateurs ?
    ● Des tests de performance ont-ils été effectués sur les données historiques de votre infrastructure ?
    ● Avez-vous les mots de passe et les jetons nécessaires pour l’application ?
    ● À quelle vitesse votre fournisseur de serveur peut-il augmenter vos ressources ?
    ● Existe-t-il un scénario prêt à l’emploi pour les situations critiques, l’équipe en a-t-elle été informée ?

    4. Quand ça ne va plus… Ça va encore

    Cependant, si la réalité dépasse vos attentes, ou bien si vous ne l’avez pas assez anticipée, voici ce qu’il convient de faire :

    ● Tout d’abord, essayez de ne pas paniquer et ne modifiez pas la configuration des serveurs à moins d’avoir une parfaite compréhension de ce qui ne fonctionne pas.
    ● Contactez immédiatement votre fournisseur informatique et voyez s’il peut vous aider.
    ● Maintenez la communication avec les clients, surtout lorsque vous n’avez pas de bonnes nouvelles à leur annoncer.
    ● Assurez le service à la clientèle et les communications « un à plusieurs », telles que l’IVR, le chat et les messages sur vos réseaux sociaux.

    Une planification avancée, ainsi qu’un plan B, seront inestimables pour vous et votre entreprise pendant cette période chargée. Suivez les conseils ci-dessus pour vous aider à préparer votre entreprise de commerce électronique à la prochaine ruée vers le Vendredi Fou et le Cyber Lundi.