• Lancement de la campagne de financement de la Fondation Jacques-Bouchard

    C’est le 20 septembre que la Fondation Jacques-Bouchard a lancé sa 4e campagne de financement à la recherche de nouveaux fonds pour soutenir l’accès aux soins palliatifs à domicile. À cette occasion, un cocktail-bénéfice animé par Pascale Nadeau, journaliste-présentatrice au Téléjournal à Radio-Canada, a eu lieu à Pointe-à-Callière, Musée d'archéologie et d'histoire de Montréal.

    L'événement s'est déroulé en présence de Caroline Bouchard, présidente, fondatrice et épouse du regretté Jacques Bouchard, ainsi que d’Yves Gougoux, président du conseil et chef de la direction de Publicis Canada, du Dr Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), du Dr Serge Daneault, médecin spécialisé en soins palliatifs, professeur à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal, auteur du livre Et si mourir s'apprivoisait, du Dr Robert Marchand, chef des services de soins palliatifs de l’Hôpital de Verdun et du chanteur Robert Charlebois. Plus de 350 invités issus des communautés d’affaires, médicales, publicitaires, artistiques et politiques étaient réunis autour d’une même cause: mourir paisiblement à domicile, c’est possible!

    Par cette soirée-bénéfice, la Fondation souhaite marquer le début de sa campagne de financement annuelle dont l’objectif est d’amasser 100 000$ afin de lui permettre de réaliser sa mission d’appui aux professionnels de la santé en partenariat avec les CLSC.

    «Je salue le travail de géant accompli par Caroline et toute l’équipe de la Fondation Jacques-Bouchard, a tenu à déclarer Yves Gougoux, grand ami et partenaire d’affaires de Jacques Bouchard. Le chemin parcouru depuis la création de la Fondation en 2007 est tout simplement phénoménal. Les gens qui œuvrent auprès de cette Fondation sont à l’image de ce qu’était mon ami Jacques: dévoués, ouverts sur le monde, sensibles, humains et empreints de compassion. Merci de tout cœur à tous ceux qui appuient financièrement la Fondation Jacques-Bouchard

    La mort est encore un sujet tabou dans notre société. La Fondation Jacques-Bouchard offre la possibilité d’aborder la mort plus sereinement en permettant à ceux qui le désirent de mourir chez eux, auprès de leurs proches et dans de bonnes conditions. Pionnier de la publicité au Québec, Jacques Bouchard, dont la Fondation porte aujourd’hui le nom, a pu bénéficier d’une fin de vie à la maison, entouré de ses proches. «Je suis un cancéreux heureux», disait-il à son épouse.

    Le travail de la Fondation se réalise en étroite collaboration avec les CLSC. Médecins, infirmiers, soignants, travailleurs sociaux, psychologues et bénévoles œuvrent tous ensemble pour assurer le soutien psychologique et les soins indispensables à chaque malade ainsi que l’accompagnement de la famille au moment du deuil.

    «La Fondation devient un partenaire incontournable en soins palliatifs au Québec. Non seulement elle contribue aux changements dans les modes d’action, mais elle apporte aussi des idées nouvelles, des opportunités aux malades et à leur famille. Elle s’intègre totalement dans le système de santé d’aujourd’hui et de demain», explique Dr Robert Marchand, chef du service de soins palliatifs de l’Hôpital de Verdun et pilier de la Fondation.